Obésité chez les jeunes : il faut motiver les parents aussi !

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 23 Mars 2015 : 08h00
Mis à jour le Lundi 14 Septembre 2015 : 15h29

L’obésité est aujourd’hui un fléau mondial auquel les médecins n’ont pas de réponse simple. Multifactorielle, liée à des aspects très intimes mais aussi à l’organisation même de notre société, elle est très difficile à traiter. Mais il existe des signes d’espoir…

© getty

L’obésité : chez les jeunes, du progrès aux Etats-Unis !

Aux Etats-Unis, pays le plus touché par l’obésité, chez les plus jeunes elle semble commencer à diminuer. L’obésité parmi les enfants âgés de deux à cinq ans a diminué de 5,5% entre 2003 et 2012. Et la diminution semble s’accélérer. La cause de cette diminution n’est pas connue précisément, mais aux Etats-Unis, la lutte contre le surpoids chez les plus jeunes a fait ces dernières années l’objet de campagnes médiatiques importantes. Cette diminution est très encourageante, parce que l’obésité infantile est très fortement liée au surpoids et à l’obésité à tous les âges.

Motiver les parents pour lutter contre l’obésité à l’adolescence

La solution est-elle à chercher du côté des parents ? Des chercheurs ont étudié l’efficacité d’entretiens de motivation pour lutter contre l’obésité chez les adolescents. Les ados en surpoids ont été divisés en trois groupes. Certains étaient simplement surveillés ; d’autres recevaient des entretiens motivationnels ; et dans le troisième groupe, à la fois ados et parents recevaient des entretiens motivationnels. Bilan : quand les parents sont motivés au même titre que les ados, les résultats sont bien meilleurs ! L’efficacité des entretiens motivationnels pour ados seuls est confirmée, mais impliquer les parents permet d'obtenir une perte de poids plus importante. C’est à retenir parce que certains efforts pour prévenir l’obésité chez les enfants sont faits à l’école, c’est-à-dire hors de l’influence des parents.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 23 Mars 2015 : 08h00
Mis à jour le Lundi 14 Septembre 2015 : 15h29
Source : Pakpour, AH et al., Pediatrics Vol. 135 No. 3 March 1, 2015. pp. e644 -e652  (doi: 10.1542/peds.2014-1987).
Dietz, WH et al., Pediatrics Vol. 135 No. 3 March 1, 2015 pp. e559 -e561 (doi: 10.1542/peds.2014-2972).
EUFIC - Prévention de l’obésité infantile – résultats de l’étude IDEFICS.
A lire aussi
Obésité de l'enfant : à dépister avant 6 ansPublié le 02/01/2006 - 00h00

L'obésité de l'enfant est une maladie sérieuse qui s'installe très progressivement, à tel point qu'au début, elle ne se voit pas. La prise de conscience étant souvent trop tardive, il est essentiel de suivre la courbe de corpulence de l'enfant, notamment à la recherche d'un rebond...

L'obésité de l'enfant gagne du terrainPublié le 13/08/2001 - 00h00

L'obésité est un fléau qui n'épargne pas les enfants, de plus en plus nombreux dans les pays occidentaux à souffrir de ce problème. L'obésité expose l'enfant à des complications touchant les articulations, la peau et aussi le métabolisme des graisses et des sucres. A long terme, le risque...

Surpoids : Pourquoi grossit-on ?Publié le 27/10/2008 - 00h00

Les chiffres du surpoids chez les adultes font frémir et ceux des enfants sont considérés comme un problème de santé publique. Société obésogène ou incidence de la génétique, mais quelles sont les raisons de ces chiffres aberrants ?

Plus d'articles