Les risques du métier : le plongeur

Publié par Claudine De Kock, journaliste santé le Mardi 25 Avril 2006 : 02h00
Douleurs lombaires, TMS, fatigue, stress, surdité, irritations, brûlures, allergies, électrocutions, chutes … le métier de plongeur n'est pas sans risque ! Pour que nous mangions dans de la vaisselle parfaitement propre et hygiénique, il arrive que sa santé trinque !
Publicité

Que vous ayez décidé de vous sustenter dans un restaurant étoilé ou non, un fast-food, une cantine de collectivités (écoles, bureaux, hôpitaux ), la vaisselle que vous aurez souillée sera lavée dans des machines industrielles sous la responsabilité du plongeur. Une opération qui l'expose à des risques liés aux manutentions, au bruit, à l'utilisation de produits chimiques et à divers accidents.

Plonge et manutentions

Le plongeur effectue des gestes répétitifs (jeter le contenu des plats et des assiettes, trier la vaisselle, la ranger dans le lave-vaisselle, placer les racks de verres dans la machine ) et expose son corps à de nombreuses contraintes ostéo-articulaires (se pencher sur les bacs de lavage, ranger la vaisselle sur des étagères hautes ou basses, essuyer les verres ). Il est dès lors sujet aux maux de dos (lumbagos, sciatiques), aux douleurs articulaires (TMS, tendinites, syndromes du canal carpien). Pour les prévenir, il lui est recommandé de respecter les règles d'hygiène du dos, de varier les tâches et les gestes. Une adaptation des locaux est aussi nécessaire (bacs et plans de travail à bonne hauteur, utilisation de chariots pour transporter la vaisselle, etc.).

Publicité

Plonge et bruit

Le bruit de fond des machines et de l'activité du restaurant peut rapidement atteindre des niveaux sonores dépassant les seuils de tolérance de l'oreille et causer dès lors des dégâts irréversibles. Sans compter que les chocs de vaisselle, de couverts sont également traumatisants pour l'oreille. Le bruit peut être cause de stress, de fatigue et de surdité. Pour réduire le niveau de bruit, il faut veiller au bon réglage des machines et isoler les plus bruyantes. Le port de protections individuelles peut être envisagé.

Publié par Claudine De Kock, journaliste santé le Mardi 25 Avril 2006 : 02h00
Source : Site Annecy Santé au travail www.asmi-annecy.asso.fr.
A lire aussi
Piscine ou plongée : comment protéger ses oreilles ?Publié le 26/06/2006 - 00h00

Sous l'eau, les oreilles sont en danger car la pression augmente. Les plongeurs le savent bien et s'en protègent. En revanche, très peu d'entre nous savent qu'une simple immersion au fond d'une piscine olympique, dès 3 mètres, peut suffire à endommager les tympans. Alors avant de plonger,...

Sécheresse de la peau et prurit hivernalPublié le 31/05/2001 - 00h00

Quand la peau est sèche, les plis cutanés sont plus visibles et la peau, à ces endroits, est plus fragile. Ce phénomène est plus fréquent au niveau des bras ou des jambes, où les glandes sébacées sont moins nombreuses qu'au niveau du visage par exemple....

Plus d'articles