Régime végétarien : quels sont les risques ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 27 Octobre 2008 : 01h00
Mis à jour le Mardi 21 Août 2012 : 14h08
-A +A

Les régimes végétariens et végétaliens exposent-ils à des carences ? Lesquelles et comment y remédier ?

Régime végétarien et végétalien : quelle différence ?

Le régime végétarien consiste à se nourrir essentiellement d'aliments d'origine végétale. Certains produits animaux sont autorisés, généralement les produits laitiers et les œufs, mais en excluant strictement la viande.

Mais lorsque rigoureusement aucun aliment d'origine animale n'est toléré (viande, lait, œufs), on parle de végétalisme ou de régime végétalien.

Les végétariens sont-ils exposés à des carences ? Comment y remédier ?

Sans viande, on pourrait craindre un risque de carence de protéines.

Rappelons que les apports en protéines dépendent de ceux en acides aminés (composants de base des protéines) dont certains sont dits essentiels, c'est-à-dire que l'organisme ne sait pas les synthétiser et qu'ils doivent donc impérativement être apportés en quantité suffisante par l'alimentation.

Mais les végétaux contiennent, eux aussi, des acides aminés essentiels. De ce fait, ils apportent des protéines de bonne valeur biologique. En revanche, attention, toutes les catégories d'aliments n'apportent pas les mêmes types de protéines. C'est ainsi que les légumineuses et les produits céréaliers ne contiennent pas les mêmes acides aminés essentiels.

Autrement dit, il est nécessaire d'associer légumineuses et céréales.

Et moins il y a de produits d'origine animale autorisés dans le régime, plus cette association est cruciale. C'est ainsi qu'elle doit être systématique chez les végétaliens. Cette association est d'ailleurs retrouvée dans de nombreux plats traditionnels : pois chiches et semoule dans le couscous, soupe de pois chiches et pain, les cari de riz et légumineuses (haricots, lentilles), etc.

Au final, les végétariens, surtout s'ils consomment un peu de laitages et/ou des œufs, n'ont pas de risque de carence, excepté peut-être en fer.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 27 Octobre 2008 : 01h00
Mis à jour le Mardi 21 Août 2012 : 14h08
Source : Impact médecine, les rendez-vous nutrition, 25 septembre 2008.
A lire aussi
Régime Vegan : que risquez-vous ? Publié le 31/03/2016 - 16h18

Le veganisme, ou vegan,  est furieusement à la mode. Le VeggieWorkd, le plus grand des salons consacré à cette exigeant mode de vie vient de se tenir à Paris. On ne compte plus les célébrités qui se revendiquent vegan alors qu’elles ne le sont pas vraiment....

Fer : carence Publié le 25/08/2008 - 00h00

La carence en fer est une des plus répandue dans le monde. La France n'est pas épargnée. Une étude faite dans le Val de Marne a démontré que 29 % des enfants de moins de 2 ans, 14 % des enfants de 2 à 6 ans,15 % des adolescentes, 10 % des jeunes femmes (susceptibles d'être enceintes) avaient...

Faut-il devenir végétarien ? Publié le 15/10/2012 - 07h04

L'élevage des animaux pollue la planète et consomme beaucoup trop d'eau, les poissons disparaissent des mers, la viande est nocive pour la santé, accusée de favoriser certains cancers et autres maladies. Faut-il devenir végétarien pour sauver la planète et mourir en bonne santé ?

Feu vert pour le néo-végétarisme ? Publié le 18/04/2005 - 00h00

Après avoir réduit les sucres et banni les graisses de nos assiettes, nous freinons dorénavant sur la viande et le poisson, au profit des fruits et légumes. Mais ce régime, quasi végétarien, est-il bénéfique à la santé, et avec lui, tous les végétarismes ?

Plus d'articles