La vie sexuelle des femmes dépend-elle de leur taux de cholestérol ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 27 Juillet 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 05 Mars 2015 : 16h26
-A +A

Mesdames, votre vie sexuelle est en berne ? Et si c'était à cause de votre taux de cholestérol ? C'est ce que suggère cette étude récente.

A mauvais cholestérol, mauvaise sexualité

Une relation entre le cholestérol et la sexualité a déjà été mise en évidence chez les hommes. En effet, l'excès de cholestérol, facteur majeur de risque cardiovasculaire, peut aussi contribuer à des troubles érectiles.

C'est tout simplement que trop de cholestérol s'accompagne d'une mauvaise circulation sanguine, jusque dans les corps caverneux du pénis.

Et chez les femmes ?

Chez les femmes aussi...

Une étude a porté sur 400 femmes actives sexuellement, non ménopausées, indemnes de maladies cardiovasculaires mais présentant des taux de cholestérol anormaux : taux de mauvais cholestérol trop élevé, taux de bon cholestérol trop bas ou encore taux de triglycérides trop important.

Leur santé sexuelle a été évaluée à l'aide d'un questionnaire portant sur plusieurs paramètres (libido, excitation, lubrification, orgasme, douleur, satisfaction, etc.), puis comparée à un groupe de femmes qui, elles, avaient des taux de cholestérol normaux.

On s'aperçoit ainsi que 32% des femmes ayant des troubles du cholestérol ont une sexualité difficile, proche de la dysfonction sexuelle. Ce pourcentage n'est que de 9% parmi les femmes dont le cholestérol est normal.

Comme chez les hommes, il est probable qu'une mauvaise circulation sanguine soit à l'origine de trouble sexuel, comme une diminution de la lubrification par exemple.

Morale de cette histoire, pour une vie sexuelle épanouie, il est recommandé d'adopter une hygiène alimentaire saine afin de prévenir tout excès de cholestérol. En effet, on ne sait pas encore si le fait de suivre un traitement médicamenteux contre le cholestérol permet réellement d'améliorer sa sexualité. Des études doivent encore être menées pour vérifier ce point…

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 27 Juillet 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 05 Mars 2015 : 16h26
Source : Esposito K. et coll., Journal of Sexual Medicine, 6 (6) : 1696-1703, 2009.
A lire aussi
Un français sur cinq a trop de cholestérol... Publié le 25/09/2013 - 11h20

Une étude épidémiologique révèle qu’un Français sur cinq a trop de cholestérol.Un chiffre inquiétant qui confirme l’intérêt des campagnes de prévention menées régulièrement par les cardiologues et les autorités de santé. 

Le cholestérol : une affaire de famille ? Publié le 16/09/2012 - 22h00

Lorsque la génétique s'en mêle, le cholestérol touche toute la famille ou presque. On parle alors d'hypercholestérolémie familiale.Une maladie qui touche 1 Français sur 500 et qui requiert une prise en charge précoce. Sinon c'est l'infarctus qui vous guette…

Plus d'articles