Régime pauvre en sel

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 12 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 23 Novembre 2009 : 01h00
-A +A
Un régime totalement sans sel ne se justifie qu'en cas de pathologies rénales, hépatiques et cardiaques très précises ou lors d'un traitement au long cours par des corticoïdes. Il doit toujours être prescrit et surveillé par le médecin. Mais il convient aussi de diminuer le sel de son alimentation en prévention de l'hypertension car nous en consommons trop.

Excès général de sel

Il est certain que nous consommons généralement trop de sel et que cet excès peut favoriser une hypertension. C'est pourquoi en France, l'AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) a entrepris depuis plusieurs années une campagne auprès des industriels et des artisans de l'agro-alimentaire pour qu'ils salent moins leurs produits (pains, charcuteries, fromages, plats cuisinés, soupes, etc.). Cette campagne a commencé de porter ses fruits.

Comment consommer moins de sel ?

Il n'est pas vraiment difficile de diminuer le sel de son alimentation. Il faut déjà estimer les quantités :

  • 1 pincée de sel = 1 à 2 g
  • 1 cuillère à café de sel = 5 g
  • 1 cuillère à soupe de sel = 10 g

On doit toujours goûter avant d'ajouter du sel, quand on fait la cuisine, mais aussi quand on est à table avant d'empoigner la salière. Et se dire que 3 pincées de sel rajoutées dans l'assiette couvrent environ les besoins en sodium pour la journée... Tout le reste sera du superflu. Si l'on a vraiment besoin de saler, au lieu d'agiter la salière au-dessus de l'assiette, mieux vaut le faire dans le creux de la main. Ainsi, on prend conscience de la quantité que l'on ajoute et au-delà d'une pincée, on jettera sûrement le reste. Il faut aussi ne pas trop saler l'eau de cuisson des légumes, des pâtes, etc. Une seule cuillerée à soupe de sel est largement suffisante pour saler 1 litre d'eau.Et, bien évidemment, il faut préférer les aliments cuisinés à la maison à ceux de l'industrie agro-alimentaire, toujours plus riches en sel et dont on ne peut contrôler les quantités.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 12 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 23 Novembre 2009 : 01h00
A lire aussi
Hypertension : comment diminuer le sel ? Publié le 19/06/2010 - 00h00

Diminuer les apports en sel fait partie des recommandations systématiquement adressées aux hypertendus. Ceci dit, nous consommons tous trop de sel, le plus souvent à notre insu. Or l'excès de sel fait le lit de l'hypertension... Voici des conseils pratiques pour diminuer durablement nos...

Comment réduire le sel de notre alimentation ? Publié le 19/07/2013 - 12h12

Nous consommons beaucoup trop de sel. Pour notre santé cardiovasculaire, nous devons impérativement réduire nos apports. Le sel que l’on ajoute dans notre assiette ou lors de la cuisson des aliments est facilement contrôlable. Or près de 80% de nos apports en sel ne proviennent pas du sel que...

Le sel, un véritable danger pour notre santé ! Publié le 28/01/2002 - 00h00

La diminution de la teneur en sel dans l'alimentation doit être réduite de 20% en cinq ans. Ce sont les recommandations données par l'Afssa suite aux résultats exposés lors du congrès « Sel et santé » qui s'est déroulé à Paris les 11 et 12 janvier....

Passe-moi le sel ! Publié le 04/02/2013 - 11h55

Voilà une expression à  mettre au placard, avec la salière d'ailleurs.Nous consommons trop de sel et cela inquiète fort les autorités qui veillent sur notre santé.Décryptage de notre consommation de sel... 

Plus d'articles