Régime minceur : les 7 clés de la réussite

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Juillet 2010 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 10 Septembre 2010 : 14h54
-A +A

Les régimes qui marchent sont ceux dont les résultats durent, c'est-à-dire ceux qui vous font prendre de bonnes et nouvelles habitudes que vous pourrez conserver longtemps. Voici les conseils clés.

1. Ne suivez pas un régime trop éloigné de vos habitudes alimentaires. Et idéalement, introduisez les changements progressivement, un par un, afin d'être sûr de les intégrer dans vos nouvelles habitudes. Ca vaut vraiment le coup de procéder ainsi et de prendre son temps car cela signifie qu'à la fin de votre régime, vous pourrez facilement conserver certaines bonnes habitudes. Avec pour résultat un risque moindre de reprendre du poids.

2. Ne tentez pas l'impossible en vous fixant des objectifs trop ambitieux. Vous risquez de vous mettre dans une situation d'échec peu valorisante et d'abandonner complètement.

3. Faites du sport. Mais là encore, l'activité physique doit s'intégrer dans vos nouvelles habitudes de vie. Se forcer au début, c'est normal, mais ensuite, cela devient un plaisir ou plutôt une nécessité. Si ce n'est pas le cas, changez de sport, d'horaire ou de formule. Ce n'est peut-être pas votre truc le jogging le matin avant d'aller travailler ! Essayez le cours collectif de gym le midi ou la piscine avec une collègue.

Enfin, si le sport n'est pas envisageable, multipliez les activités physiques : marchez, montez les escaliers, jardinez, dansez... Et pour vous motiver, équipez-vous d'un podomètre. Vous êtes actif à partir de 10.000 pas par jour !

4. Pas d'aliment interdit. Fixez-vous des règles bien définies, mais ne bannissez pas de catégories alimentaires. Les interdits attirent et deviennent des sources de frustration. Mieux vaut s'autoriser un peu de tel ou tel aliment, à condition de ne pas dépasser une certaine fréquence, quantité ou d'éviter certaines circonstances.

5. Repérez les situations qui vous font craquer et modifiez-les. Le chocolat devant la télé le dimanche soir par exemple ? Et bien abandonnez la télé le dimanche soir et remplacez cette activité par quelque chose qui vous plaît beaucoup : soirée magazine à feuilleter, surf sur le blog d'une copine...

Et si nécessaire, modifiez votre environnement pour résister aux tentations : révisez le contenu de vos placards, voire de vos tiroirs de bureau afin d'élimer l'objet de vos tentations.

6. Encouragez-vous. Pourquoi ne pas mettre en place un système de récompenses (autre qu'alimentaires !) : ciné, petits achats...

7. Et enfin, positivez. Recherchez le côté positif dans chaque situation : pas de frites à ce repas, mais plus de fruits, pas de viennoiserie, mais une tranche de pain frais bio, etc.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Juillet 2010 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 10 Septembre 2010 : 14h54
Source : Institut Moncey
A lire aussi
Fatigue Publié le 31/05/2001 - 00h00

La fatigue est une réponse de l'organisme à une dépense excessive d'énergie.Elle est le plus souvent due à de mauvaises habitudes de vie ou à des troubles psychologiques.

Comment se remettre d’une mauvaise nuit en 10 leçons Publié le 08/02/2016 - 13h02

Vous dormez très bien habituellement et vous avez de la chance, ce n’est pas donné à tout le monde. Mais vous n’êtes pas à l’abri d’une mauvaise nuit pour autant. Et de très nombreux évènements peuvent venir interférer avec votre sommeil, au premier rang desquels, le stress, qu’il...

Comment distinguer le bon du mauvais régime ? Publié le 15/01/2007 - 00h00

Il existe des dizaines de régimes différents. Certains sont farfelus, d'autres carrément dangereux pour la santé. Comment les repérer ? Quelles sont les caractéristiques qui doivent alerter ? Voici les principaux repères pour ne pas tomber dans le panneau.

Comment lutter contre la tendance à l’obésité ? Publié le 30/09/2013 - 09h22

L’obésité qui sévit un peu partout dans le monde est devenue une maladie épidémique.Les premiers kilos en trop, qui en sont les prémices, peuvent facilement se multiplier pour peu que l’on porte en soi les gènes qui la favorise. Est-ce vraiment une fatalité ?Comment ne pas devenir...

Plus d'articles