Qu'est-ce qu'on risque à prendre un bain de minuit ?

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 31 Août 2010 : 15h32
Mis à jour le Mercredi 03 Août 2016 : 11h11

Un bain de minuit, c'est peut-être drôle ou hyper romantique, mais est-ce bien raisonnable ? La réponse est clairement oui, c'est fun, cela fait du bien, cela fait de bons souvenirs, cela peut aussi dégriser. Evidemment, prendre un bain de minuit ne veut pas dire prendre des risques inutiles.

© Fotolia

Quels sont les risques ?

Vous faire peur

La nuit fait fantasmer et c'est d'ailleurs ce qui motive certains pour prendre un bain de minuit. Jouer "à se faire peur", comme quand on était petit, c'est une sorte de défi dont beaucoup d'adolescents raffolent. En effet, à cet âge, prendre des risques est souvent une façon de se sentir exister et de tester son sentiment de toute puissance. Mais comme le cerveau est aussi incapable de mesurer la réalité du danger, il existe un vrai risque de ne pas prendre toutes les précautions nécessaires.

Vous blesser

Du fait de la visibilité réduite et a fortiori s'il y a du courant, vous pourriez vous faire mal contre un rocher ou tout autre obstacle. Dans les petites criques rocailleuses de Marseille par exemple, ce type d'accident arrive parfois. Par ailleurs, certains risques rencontrés de jour (piqûre de vive, d'oursin, de méduses, etc.) existent également de nuit : la seule différence, c'est que vous risquez de paniquer davantage dans l'eau et dans le noir.

Vous noyer

Ce risque est le plus important car les plages ne sont pas surveillées la nuit. Il faut donc être particulièrement raisonnable et éviter les endroits connus pour leurs courants marins, les lieux de baignades interdites, etc. Il est aussi important de ne pas être seul et de veiller à toujours garder pied. Enfin, quand on a bu un peu trop ou pris une substance psycho-active, il vaut mieux reporter à plus tard (quand on sera sobre) : de toute façon, la nuit et la mer ne vont pas se sauver !

Comment prévenir les risques ?

Avant le bain de minuit

Renseignez-vous au préalable sur la marée (sens du courant) et ne vous baignez pas quand la mer monte. Idem si la météo est mauvaise. Enfin, n'allez jamais dans une zone de baignade interdite (restez dans les zones sécurisées, identifiables à la présence de bouées) et oubliez toute idée de prendre une embarcation pour partir vous baigner au large !

Au moment du bain

Allez-y à plusieurs et prévenez un tiers de votre intention afin qu'il puisse donner l'alerte au cas où, l'idéal étant d'être accompagnés d'un 'non baigneur' muni d'un téléphone portable ! De plus, ne vous éloignez pas de la berge au-delà de quelques mètres et restez là où vous avez pied. Portez des sandalettes en plastique s'il y a un risque de vous blesser au niveau des pieds (rochers, animaux marins). Nagez en dessous de vos capacités, en suivant la plage et non en direction du large et ne forcez pas. Enfin, renoncez à vous baigner si vous avez bu de l'alcool ou pris des drogues.

Juste après le bain

Comptez-vous pour vérifier que personne ne manque à l'appel parmi les baigneurs. Séchez-vous et rhabillez-vous si vous ne souhaitez pas devenir la cible des insectes piqueurs. Une fois la mission accomplie, il ne vous reste plus qu'à raconter votre exploit aux autres !

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 31 Août 2010 : 15h32
Mis à jour le Mercredi 03 Août 2016 : 11h11
A lire aussi
Cet été : à faire et à ne pas fairePublié le 31/07/2006 - 00h00

Bain de minuit, baignade des enfants, protection solaire… Quelques conseils pour bien faire. Mais aussi en surf et en planche à voile, en jet-ski et en moto des mers, que faut-il savoir pour pratiquer ces activités en toute sécurité ?

Plus d'articles