Ménopause : au secours, j'ai des bouffées de chaleur !

Ménopause : au secours, j'ai des bouffées de chaleur !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Mai 2010 : 02h00
Mis à jour le Mardi 09 Mai 2017 : 11h09

Même s'il ne s'agit pas du seul symptôme associé à la ménopause, cette période de la vie d'une femme est bien connue pour ses bouffées de chaleur. Certaines en souffriront beaucoup, d'autres seront très peu gênées. Le point sur les bouffées de chaleur de la ménopause.

© Fotolia

Les bouffées de chaleur : 10 points clés à savoir

Les bouffées de chaleur indiquent la carence en oestrogènes.
Elles sont dues à un dérèglement du contrôle de la température corporelle.
Elles surviennent dès la périménopause (surtout pendant les périodes d'arrêt transitoires des règles) et perdurent lorsque la ménopause est confirmée.
Elles persistent en général entre 3 et 5 ans après l'arrêt des règles, mais certaines femmes de plus de 70 ans peuvent encore les ressentir !
Les bouffées de chaleur surviennent souvent en rapport avec une émotion, mais peuvent aussi prendre au dépourvu.
Souvent, les bouffées de chaleur se manifestent par une simple rougeur ou une sensation de coup de chaud. Mais parfois, elles sont associées à des sueurs intenses, des frissons, des crampes, des fourmillements et des vertiges, avec une véritable sensation d'être comme dans une étuve.
Les bouffées de chaleur peuvent être très gênantes, voire carrément handicapantes, comme lors d'une réunion de travail par exemple ou d'une intervention en public.
Elles sont susceptibles de se déclarer à tout moment de la journée, et aussi souvent la nuit, surtout en fin de nuit. On se réveille soudain, dans des draps mouillés, avec une impossibilité à se rendormir.
Les bouffées de chaleur sont ainsi une des causes d'insomnie de la femme ménopausée, même si les troubles du sommeil peuvent aussi être dus à la carence en oestrogènes. Or les troubles du sommeil favorisent la fatigue, l'irritabilité et la dépression...
Sous pilule, les femmes n'ont en principe pas de bouffées de chaleur. C'est ainsi que l'on peut découvrir sa ménopause à l'occasion de l'arrêt de celle-ci. Mais sous pilule, on peut aussi parfois détecter des bouffées de chaleur pendant la semaine sans pilule.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Mai 2010 : 02h00
Mis à jour le Mardi 09 Mai 2017 : 11h09
Source : Drs Christian Jamin et Jocelyne Raison, " Une nouvelle vie pour la femme ", Editions Jacob-Duvernet.
A lire aussi
Ménopause Publié le 24/11/2015 - 14h55

Cimicifuga, sauge, houblon, gattilier : des solutions naturelles aux bouffées de chaleur et autres troubles de la ménopause.

Périménopause : comment la reconnaître ?Publié le 21/11/2005 - 00h00

La périménopause correspond à la période durant laquelle apparaissent certains troubles annonçant l'approche de la ménopause. Reconnaître les signes cliniques et biologiques qui précèdent de quelques mois ou quelques années l'arrêt définitif des règles, peut permettre de mieux vivre...

La ménopause, un nouveau départ dans la vie d'une femmePublié le 05/03/2001 - 00h00

La ménopause, définie par l'arrêt des fonctions ovariennes entraînant un état de carence hormonale, marque un tournant essentiel de la vie d'une femme. Elle peut donner lieu à des manifestations parfois gênantes (bouffées de chaleur, fatigue, trouble de l'humeur, etc.), mais très variables...

MénopausePublié le 06/09/2001 - 00h00

La ménopause se définit comme la fin de la fonction ovarienne et se traduit par l'arrêt des menstruations.Cela signifie que la phase féconde de la vie est arrivée à son terme.Ce n'est pas une maladie : c'est un phénomène physiologique normal pour toutes les femmes.Si elle survient...

Plus d'articles