La maladie de Lyme en 6 questions

La maladie de Lyme en 6 questions

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 21 Juin 2013 : 11h52
Mis à jour le Jeudi 21 Juillet 2016 : 10h47

La tique est le vecteur de la borréliose, bactérie à l’origine de la maladie de Lyme chez l’homme et transmise lors d’une piqûre. Voici les bonnes questions et les bonnes réponses pour continuer à se promener dans les bois sans risquer une maladie de Lyme.

© Istock

Quel traitement contre la maladie de Lyme?

Le traitement repose sur la prescription d’antibiotiques, d’autant plus efficaces qu’ils sont prescrits précocement. Instaurés au stade de l’érythème migrant, la guérison est rapide avec prévention des complications.

Les précautions à prendre pour éviter de contracter la maladie de Lyme

  • Se protéger des piqûres de tiques

Le port de vêtements couvrants s’impose pour se protéger des piqûres de tiques : manches longues, pantalon long, chaussures montantes, chaussettes hautes dans lesquelles rentre le bas du pantalon, chapeau, etc. Les tiques sont peu sensibles aux insecticides mais il est conseillé, néanmoins, de vaporiser un répulsif sur ses chaussures, ses cheveux, sa peau et ses vêtements avant de sortir en forêt ou dans des espaces verts. Prendre une douche dans les deux heures suivant la promenade est un bon moyen de repérer une tique.

A savoir : les tiques n’aiment pas les plantes aromatiques, notamment l’aneth, la camomille, la lavande, la menthe, les chrysanthèmes... En avoir dans son jardin est un atout.

  • Inspecter sa peau après chaque balade en forêt

Après une sortie en forêt, il faut examiner soigneusement sa peau (particulièrement la nuque, le cuir chevelu, le nombril, les aisselles, les jambes, le pli du genou, les oreilles) et ses vêtements afin de détecter la présence de tiques, lesquelles doivent être retirées le plus rapidement possible, en évitant de casser le rostre. Les animaux domestiques peuvent être porteurs de tiques, il faut les examiner aussi.

  • Le bon geste pour ôter une tique

Utiliser un tire-tique (vendu en pharmacie) ou une pince à épiler. Saisir délicatement la tique au plus près de la peau et retirer sans forcer vers le haut dans un mouvement de rotation pour que son appareil buccal ne se casse dans la plaie. Désinfecter la plaie. Ne surtout pas tenter de l’attraper avec les doigts ou de la tuer avec de l’éther ou de l’alcool.

  • Consulter vite en cas d’érythème migrant

Il n’est pas recommandé de mettre sous antibiotiques par mesure de précaution toutes les personnes ayant été piquées car toutes les tiques ne sont pas infectées. En revanche, il faut surveiller l’apparition d’un érythème chronique migrant (auréole rouge qui s’étend de jour en jour) afin de consulter rapidement son médecin tout en lui précisant des activités en forêt, mais aussi devant une plaie ou en cas de fièvre et de symptômes ressemblant à ceux de la grippe.

Face à la mobilisation des patients atteints par la maladie de Lyme qui se battent pour que leur maladie soit mieux diagnostiquée et reconnue, la ministre de la Santé a annoncé la mise en place d’un plan d’action en septembre prochain. Objectif : renforcer la prévention, améliorer le dépistage et la prise en charge des malades.

À savoir :Les tiques peuvent transmettre d’autres virus et bactéries, notamment responsables d’encéphalites et de fièvre hémorragiques. Il existe un vaccin contre la méningo-encéphalite à tiques.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 21 Juin 2013 : 11h52
Mis à jour le Jeudi 21 Juillet 2016 : 10h47
Source : Institut Pasteur, www.pasteur.fr. Ministère de la Santé, www.sante.gouv.fr. Invs, BEH, hors-série, 6-8, 14 septembre 2010, rapports d’activité du CNR des Borrelia. BEH n°22-23, 4 juin 2013, Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2013. Association française pour la maladie de Lyme, www.lesnympheas.org
A lire aussi
Lyme : les dessous du prochain scandale sanitaire ?Publié le 22/06/2016 - 14h52

Une promenade estivale dans les champs ou en forêt peut avoir de lourdes conséquences, parfois dramatiques. Entre des tests diagnostiques peu fiables, des traitements difficilement applicables et une infection chronique ignorée par les autorités publiques, les victimes de la borréliose de Lyme...

Maladie de Lyme : comment prévenir les morsures de tiques ?Publié le 21/04/2008 - 00h00

La maladie de Lyme est véhiculée par les tiques logées dans les zones herbeuses et boisées. Autrement dit, elles sont susceptibles de mordre les promeneurs et de leur transmettre une bactérie, la borrelia burgdorferi, à l'origine de la maladie de Lyme. Quelques conseils pour s'en prémunir et...

Cet été, attention aux zoonoses (maladies transmises par les animaux)Publié le 03/08/2001 - 00h00

En période estivale, les loisirs proches de la nature se multiplient (promenades en forêt, baignades en rivières…). Avec eux, le risque de développer certaines zoonoses (maladies de l'animal transmissible à l'homme) s'accroît. Souvent méconnues, la Direction générale de la santé a tenu...

Les tiques : savoir éviter l'infection Publié le 03/03/2004 - 00h00

La borréliose, plus connue sous le nom de maladie de lyme, est endémique en Alsace avec 200 cas par an pour 100.000 habitants. Non diagnostiquée, cette affection transmise par les tiques peut entraîner des troubles neurologiques. Mieux vaut être informé et savoir inspecter systématiquement sa...

Plus d'articles