L'implant contraceptif : avantages et inconvénients

L'implant contraceptif : avantages et inconvénients

L'implant contraceptif offre une protection continue durant trois ans. Il se présente sous la forme d'un petit bâtonnet de la taille d'une allumette, qui, une fois inséré sous la peau diffuse un progestatif.

Avantages de l'implant contraceptif

  • Une excellente efficacité : 99%.
  • Trois ans de contraception en toute tranquillité, et fini les oublis de pilule.
  • La tolérance est bonne et les effets secondaires indésirables ne sont pas systématiques. De plus ils disparaissent généralement quelques mois après la pose.
  • Ne contenant pas d'oestrogènes, cette méthode ne présente aucun risque d'accident veineux. En effet, l'implant contraceptif contient un réservoir de progestatif seul qui, comme une pilule contraceptive classique, bloque l'ovulation et modifie la glaire cervicale afin de s'opposer à la progression des spermatozoïdes.
  • L'effet est immédiat, dans les 24 heures suivant la pose de l'implant contraceptif.
  • Pour plus de sécurité, l'implantation a lieu pendant les règles. Après un avortement au premier trimestre : il doit être inséré immédiatement. Après une naissance ou après un avortement du second trimestre : il doit être inséré entre le 21e et le 28e jour après l'accouchement ou l'avortement du second trimestre. Aucune contre-indication n'est établie concernant l'allaitement.
  • Comme avec les autres moyens contraceptifs, le retour à la fertilité est rapide après le retrait de l'implant contraceptif. Les taux hormonaux retournent à leurs valeurs initiales en moins d'une semaine.
  • Les contre-indications ne sont pas nombreuses : accident thromboembolique veineux évolutif (phlébite, embolie pulmonaire), présence ou antécédent d'affection hépatique sévère, hémorragies génitales, hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients.

Inconvénients de l'implant contraceptif

  • L'implant contraceptif s'insère sous la peau de la face interne du bras après une petite anesthésie locale.
  • Après le retrait, sous anesthésie locale, l'implant contraceptif laisse une petite cicatrice.
  • Il entraîne des troubles du cycle : les règles ne sont pas régulières, des saignements peuvent survenir à n'importe quel moment ou sont même parfois absents. Mais ce désagrément disparaît en général dans les six mois suivant la pose. Toutefois, il constitue un facteur important de retrait précoce.
  • Parmi les autres effets indésirables : prise de poids et acné essentiellement, parfois aussi nausées, tension des seins et maux de tête.

En France, le seul implant contraceptif disponible est l'Implanon® des laboratoires Organon. Son coût est de 125 euros, remboursé à 65% par la Sécurité sociale.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 12/01/2012
Créé initialement par Isabelle Eustache le 01/03/2005

Sources : Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). choisirsacontraception.fr

Cet article fait partie du dossier Les différents types de contraception hormonale

Trouvez-vous cet article intéressant ?