L'implant contraceptif : avantages et inconvénients

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 01 Mars 2005 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 23 Septembre 2016 : 09h59
-A +A
Disponible depuis près de quatre ans, l'implant contraceptif offre une protection continue durant trois ans. Il se présente sous la forme d'un petit bâtonnet de la taille d'une allumette, qui, une fois inséré sous la peau diffuse un progestatif.

Avantages de l'implant contraceptif

  • Une excellente efficacité : 99%.
  • Trois ans de contraception en toute tranquillité, et fini les oublis de pilule.
  • La tolérance est bonne et les effets secondaires indésirables ne sont pas systématiques. De plus ils disparaissent généralement quelques mois après la pose.
  • Ne contenant pas d'estrogènes, cette méthode ne présente aucun risque d'accident veineux. En effet, l'implant contraceptif contient un réservoir de progestatif seul qui, comme une pilule contraceptive classique, bloque l'ovulation et modifie la glaire cervicale afin de s'opposer à la progression des spermatozoïdes.
  • L'effet est immédiat, dans les 24 heures suivant la pose de l'implant contraceptif.
  • Pour plus de sécurité, l'implantation a lieu pendant les règles. Après un avortement au premier trimestre : il doit être inséré immédiatement. Après une naissance ou après un avortement du second trimestre : il doit être inséré entre le 21e et le 28e jour après l'accouchement ou l'avortement du second trimestre. Aucune contre-indication n'est établie concernant l'allaitement.
  • Comme avec les autres moyens contraceptifs, le retour à la fertilité est rapide après le retrait de l'implant contraceptif. Les taux hormonaux retournent à leurs valeurs initiales en moins d'une semaine.
  • Les contre-indications ne sont pas nombreuses : accident thromboembolique veineux évolutif (phlébite, embolie pulmonaire), présence ou antécédent d'affection hépatique sévère, hémorragies génitales, tumeur sensible aux hormones sexuelles, hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients.

Inconvénients de l'implant contraceptif

  • L'implant contraceptif s'insère sous la peau de la face interne du bras à l’aide d’une aiguille spéciale après une petite anesthésie locale (crème anesthésiante).
  • Après le retrait, sous anesthésie locale, l'implant contraceptif laisse une petite cicatrice.
  • Il entraîne des troubles du cycle : les règles ne sont pas régulières, des saignements peuvent survenir à n'importe quel moment ou sont même parfois absents. Mais ce désagrément disparaît en général dans les six mois suivant la pose. Toutefois, il constitue un facteur important de retrait précoce.
  • Parmi les autres effets indésirables : prise de poids et acné essentiellement, surtout chez les femmes à risques, parfois aussi nausées, tension des seins et maux de tête.

En France, le seul implant contraceptif disponible est le Nexplanon®.

Son coût est de 106 euros, remboursé à 65% par la Sécurité sociale, mais il est gratuit pour les mineures ou dans un Centre de Planification et d'Education Familiale.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 01 Mars 2005 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 23 Septembre 2016 : 09h59
A lire aussi
Un implant contraceptif efficace durant trois ans Publié le 21/05/2001 - 00h00

Depuis le 2 mai 2001, un implant contraceptif de longue durée est commercialisé en France sous le nom d'Implanon. Il se présente sous la forme d'un bâtonnet souple de 4cm de longueur et de 2mm de diamètre que l'on insère, sous anesthésie locale, sous la peau au niveau de la face interne du...

Contraception hormonale : mode d'emploi Publié le 26/11/2010 - 11h52

Comme leur nom l'indique, les contraceptifs hormonaux sont composés d'hormones, à savoir une association d'oestrogènes et de progestatifs ou des progestatifs seuls. Avec une efficacité de 99%, ils sont vraiment très sûr. Des effets secondaires sont possibles, mais peu fréquents. Mais comment...

Contraception, où en est-on ? Publié le 10/08/2014 - 22h00

La polémique sur les pilules de 3ème et 4ème générations et leur déremboursement a conduit les femmes à s'intéresser à d'autres modes de contraception. Attention, si certaines méthodes comme le DIU sont efficaces, d'autres sont plus risquées...

Contraception, en perpétuel progrès Publié le 02/01/2007 - 00h00

Depuis quelques années, la contraception a beaucoup évolué. Mais les idées fausses qui circulent peuvent empêcher un couple d'accéder à la contraception qui leur conviendrait vraiment. Alors tenez-vous informé pour choisir la contraception la mieux adaptée à votre situation.

Plus d'articles