Hygiène, l'été de tous les dangers

Publié par Patricia Riveccio, journaliste santé le Lundi 30 Juillet 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 10 Mars 2016 : 16h34
-A +A

Voyages, tourisme… : nous sommes aujourd'hui face à une recrudescence de micro-organismes qui prolifèrent, se disséminent et provoquent des maladies infectieuses chez les personnes les plus fragiles.

Réapprenons quelques règles simples d'hygiène à pratiquer pendant les vacances.

Hygiène et bonne santé

L'hygiène est l'ensemble des actions qui permettent d'avoir une bonne santé.

Le terme «hygiène» a pour origine le nom de la déesse Hygie, fille d'Esculape, le dieu grec de la médecine. Hygie enseignait les règles saines de vie.

«Depuis les années 60 on n'enseigne plus tous les petits gestes essentiels de l'hygiène à l'école. Pourquoi s'embêter puisqu'il y avait les antibiotiques ! Erreur, lorsque l'on se sent en sécurité, les réflexes de protection, la vigilance diminuent et l'hygiène n'échappe pas à cette règle. On observe aujourd'hui des germes résistants aux antibiotiques et on assiste à des décès, conséquences d'une infection banale qui a dégénéré en septicémie», explique le Dr Saldmann* dans son ouvrage "On s'en lave les mains".

L'hygiène ? Un sujet essentiel dans la mesure où diverses études montrent que trop d'infirmières et de médecins ne se lavent pas assez les mains ou ne respectent pas assez certaines règles de base, que dans les métiers de la restauration, de l'agroalimentaire, du nettoyage, les dangers sont réels.

Conséquences : de nouveaux risques sanitaires apparaissent, on assiste à une recrudescence de mycoses, de gastroentérites, d'infections nosocomiales.

Le danger commence à la maison, mais existe aussi en vacances. Profitons de l'été pour remettre en pratique quelques règles simples.

De la main à la bouche

Vous serrez la main ?

Si tout le monde ne serre pas la main d'une personne atteinte du choléra et qui débarque à Roissy, les prises de risques ne manquent pas. Les mains véhiculent de très nombreux microbes. Surveillez dans le bus ou dans le métro ou même au bureau, une personne qui tousse. Elle porte, normalement, sa main à sa bouche pour protéger l'entourage de toute projection. Mais en même temps, elle envoie sur sa paume, des millions de germes émis par les postillons Que vous récupérerez en lui serrant la main et qui vous contamineront dès que vous aurez porté votre main à votre bouche.

Savez-vous qu'en serrant la main d'une personne sortant des toilettes sans s'être lavé les mains, vous risquez une fois sur trois de retrouver des germes fécaux de cette personne dans votre bouche dans les deux heures ? «C'est ce que démontrent les tests que nous avons effectués sur une quinzaine de personnes, le Dr Fabien Squinazi* et moi», explique le Dr Saldmann.

Vous bâillez ou toussez ?

Pensez à mettre la main à une certaine distance de votre bouche, cela atténuera les risques de transmission des germes.

Publié par Patricia Riveccio, journaliste santé le Lundi 30 Juillet 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 10 Mars 2016 : 16h34
Source : Magazine Côté Santé, juillet 2007.
A lire aussi
Des microbes plein les mains Publié le 30/04/2007 - 00h00

Les agents infectieux sont partout, mais les mains représentent le premier vecteur de propagation. Et nos mains, nous les portons inévitablement à notre bouche... Pour nous en prémunir, le Dr Salmann* recommande le lavage des mains en toutes circonstances, mais aussi d'abandonner notre habitude...

Hygiène pratique : faut-il avoir peur des WC ? Publié le 19/11/2010 - 11h11

On a tous et toutes des craintes irrépressibles. L’angoisse de la saleté est communément répandue. Particulièrement, le dégoût des toilettes publiques serait quasi unanime chez les femmes. Peur justifiée ou irraisonnée ?

Plus d'articles