Herpès vaginal : réponses à vos messages de forums

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 28 Mai 2007 : 02h00
-A +A
L'herpès vaginal est une infection virale qui inquiète beaucoup, de par ses symptômes, ses poussées récurrentes, mais aussi du fait de son extrême contagiosité. Réponses à quelques-unes de vos questions en matière de risque de transmission et de précaution à prendre au sein d'un couple.

L'herpès se transmet de muqueuse à muqueuse

Paula : Je vous écris car dans deux semaines je pars en vacances avec une amie qui a en ce moment une crise d'herpès vaginal et elle passe également quelques jours chez moi. Mon souci : j'ai peur d'être contaminée si je passe dans la douche après elle ou aux toilettes... En plus, j'ai peur de lui parler de cette crainte qui pourrait la blesser. Donc comment prendre des précautions ?Le virus de l'herpès est extrêmement contagieux. La contamination se fait par contact direct de muqueuse à muqueuse, à partir de sécrétions contaminées ou par voie oro-génitale. Le risque de transmission est donc très élevé au sein d'un couple. L'excrétion virale (et donc le risque de contaminer son partenaire) est maximale lorsque les symptômes de l'herpès se manifestent (oedèmes, rougeurs, démangeaisons, vésicules, ulcérations très douloureuses, fissures). Mais il faut savoir que le risque de contamination débute 48 heures avant les symptômes. Et enfin, une excrétion virale peut aussi survenir en dehors de tout signe clinique. Et oui, une poussée d'herpès peut être asymptomatique. C'est le cas de la plupart des primo-infections (50 à 90% des premières crises d'herpès). Et 50 à 90% des contaminations se font lors de ces poussées asymptomatiques. En dehors d'un couple, ce qui est votre cas, il suffit de ne pas partager les serviettes, les sous-vêtements, ainsi que les produits d'hygiène intime ou du visage. Il faut en effet un contact direct du virus sur les muqueuses ou sur la peau pour être contaminé.

Un herpès buccal peut donner lieu à un herpès génital

Isa : J'ai appris il n'y a pas longtemps que j'avais sans doute de l'herpès vaginal. Le garçon avec qui je suis aurait-il pu simplement avoir de l'herpès buccal qu'il m'aurait refilé pendant nos rapports sexuels ?C'est parfaitement possible. Il existe deux types de virus. Classiquement, le HSV1 (Herpes simplex virus 1) toucherait la partie supérieure du corps et serait responsable du bouton de fièvre ou herpès buccal, tandis que le HSV2, lui, serait impliqué dans l'herpès génital. Mais cette distribution n'est plus d'actualité car aujourd'hui, 15 à 40% des herpès génitaux sont dus au HSV1. Pour information, on estime que 70% des adultes sont porteurs du HSV1 et 17% du HSV2. Et on estime que 60% des porteurs du HSV2 l'ignorent par méconnaissance ou par erreur de diagnostic.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 28 Mai 2007 : 02h00
A lire aussi
Herpès génital : des symptômes à reconnaître Publié le 31/07/2006 - 00h00

Dû à un virus sexuellement transmissible extrêmement contagieux, l'herpès génital touche près de 20% des adultes. Reconnaître les symptômes permet de bénéficier rapidement d'un traitement efficace et de limiter la transmission du virus de l'herpès génital.

L'herpès, un virus extrêmement contagieux ! Publié le 12/12/2005 - 00h00

Le bouton de fièvre, l'herpès génital ou oculaire, sont des affections très contagieuses et donc facilement transmissibles. Encore aujourd'hui, peu de Français le savent. Pourtant, un tiers des adultes sont touchés par le virus de l'herpès, soit plus de trois personnes sur dix…

Plus d'articles