Herpès : prévenir le bouton de fièvre, c'est possible !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 01 Octobre 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 14 Avril 2016 : 15h38
L'herpès labial touche régulièrement 7 millions de Français. Le bouton de fièvre les fait triplement souffrir : la poussée d'herpès est douloureuse, situé sur le visage le bouton de fièvre est très inesthétique, et enfin, il est très contagieux ce qui proscrit les bisous et câlins. Heureusement que l'on peut empêcher l'apparition d'un bouton de fièvre !

Bouton de fièvre ou herpès oro-facial

Le bouton de fièvre est dû à un virus qui s'installe à vie dans l'organisme et qui se manifeste sous forme de crises épisodiques plus ou moins fréquentes.

Les deux principaux facteurs qui déclenchent les crises sont représentés par le stress et la fatigue.

Une poussée de fièvre, l'exposition au soleil, les règles chez les femmes et parfois une intervention dentaire ou dermo-cosmétique (comblement des lèvres notamment) sont également connues pour favoriser l'apparition d'une poussée.

Nombre de ces facteurs se révèlent difficiles à éliminer. En revanche, ils doivent aider à repérer très précocement les signes annonciateurs de la poussée d'herpès (sensations de brûlures, d'engourdissement, de picotements, de gonflements de la lèvre), voire à anticiper la crise.

Réagir dès les signes annonciateurs de la crise d'herpès

Il existe un traitement antiviral qui peut stopper la poussée d'herpès, mais uniquement à condition d'être pris dès le tout début de la crise, d'où l'intérêt de repérer les signes annonciateurs d'un bouton de fièvre et de réagir immédiatement. Pour en bénéficier, il faut consulter son médecin dès le début de la crise, afin qu'il confirme le diagnostic. Il pourra alors prescrire un antiviral.

Plus il sera pris tôt, plus il sera efficace pour prévenir la poussée.

Il est donc conseillé ensuite d'avoir toujours sur soi ce traitement, surtout en cas de voyage, de déplacement professionnel ou de toute autre situation génératrice de stress et de fatigue.

Quand envisager un traitement de fond ?

Pour les personnes qui souffrent de plus de 6 crises récurrentes par an, soit environ une crise tous les 2 mois (c'est le cas d'un million de Français), un traitement préventif de fond est proposé. Il est pris au long cours sur plusieurs mois et permet d'espacer très efficacement les crises d'herpès, de réduire leur intensité et leur durée.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 01 Octobre 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 14 Avril 2016 : 15h38
Source : Dossier de presse GSK, 13 septembre 2007.
A lire aussi
L'herpès, un virus extrêmement contagieux !Publié le 12/12/2005 - 00h00

Le bouton de fièvre, l'herpès génital ou oculaire, sont des affections très contagieuses et donc facilement transmissibles. Encore aujourd'hui, peu de Français le savent. Pourtant, un tiers des adultes sont touchés par le virus de l'herpès, soit plus de trois personnes sur dix…

10 conseils pour vivre avec un herpès Publié le 28/01/2008 - 00h00

Pas moins de 3 millions de Français seraient touchés par un herpès. Cette maladie virale hautement contagieuse peut toucher le visage, avec notamment le bouton de fièvre, ou d'autres parties du corps, comme avec l'herpès génital. La vie quotidienne nécessite quelques ajustements. Dix conseils...

Bouton de fièvre, baiser dangereuxPublié le 15/02/2005 - 00h00

Le bouton de fièvre ou herpès du visage, est dû à un virus particulièrement contagieux. Il se transmet très facilement lors d'une poussée, en échangeant un simple baiser. Des facteurs déclenchants aux signes annonciateurs, en passant par les caractéristiques des poussées jusqu'au...

Plus d'articles