Les genoux des femmes sont plus fragiles

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Mercredi 04 Août 2010 : 02h00
Mis à jour le Lundi 30 Août 2010 : 17h56
-A +A
Les femmes sont plus sujettes aux blessures que les hommes. Mais un entraînement spécifique contribuera à diminuer les risques. La preuve par une étude scandinave.

Les femmes qui font du sport plus sujettes aux entorses du genou

Prenons l'exemple des entorses de genou. Chez les femmes, le risque d'entorse est augmenté de 270% par rapport aux hommes. En d'autres termes, la rupture des ligaments croisés des genoux survient 2,7 fois plus souvent lors de la pratique de disciplines qui impliquent des mouvements en pivot comme le ski mais aussi le football ou le rugby. La raison en incombe probablement à l'influence des hormones féminines qui rendent les ligaments plus élastiques. Quand il s'agit de verrouiller brutalement un genou, cette élasticité se traduit par un défaut de blocage du fémur qui continue sa course en rotation et parfois arrache tout.

La preuve par l'étude

Constatant cette fragilité, une équipe scandinave eut l'idée de s'attaquer non pas au problème local et ciblé du ligament mais plutôt à ce qui peut aider à stabiliser un genou, en l'occurrence, les muscles. Le Docteur Ashkan Kiani associé à un orthopédiste, un kinésithérapeute et plusieurs entraîneurs, a lancé en 2007 une large étude portant sur 777 filles pratiquant le football dans 48 équipes suédoises. Il leur a fait suivre un entraînement particulier et a ensuite comparé le nombre de blessures du genou avec celui d'un groupe témoin de même importance. Ce programme était tout sauf compliqué. Il consistait en un bon échauffement, une musculation à base d'exercices excentriques, un travail dit proprioceptif pour améliorer l'équilibre et des exercices de réactivité aux stimuli. Il ne nécessitait aucun appareil ou infrastructure particuliers. Chacune pouvait le faire dans son jardin. L'élément clef était la régularité qui conditionnait le résultat, soit deux fois par semaine hors saison et une fois par semaine pendant la saison effective. Cet entraînement spécifique du genou durait environ 45 minutes.

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Mercredi 04 Août 2010 : 02h00
Mis à jour le Lundi 30 Août 2010 : 17h56
Source : Ashkan Kiani; Einar Hellquist; Kerstin Ahlqvist; Rolf Gedeborg; Karl Michaelsson; Liisa Byberg. Prevention of Soccer-Related Knee Injuries in Teenaged Girls. Archives of Internal Medecine, 2010.
A lire aussi
Foot : petites et grosses blessures Publié le 25/11/2008 - 00h00

Tout footballeur s'expose à des risques de blessures. Quels sont les traumatismes les plus fréquents chez les footballeurs ? Quels sont leur cause et leur traitement ? Mais aussi, quelle est la durée d'indisponibilité qui en découle et les conséquences à long terme ?

Accidents de ski : prévenir les entorses du genou Publié le 29/01/2001 - 00h00

L'entorse du genou est l'accident de ski le plus fréquent (1/3 des accidents). L'une des formes les plus graves de l'entorse du genou, la rupture du ligament croisé antérieur, est en augmentation : 15% des blessures en ski en 2010, contre 12% depuis 2007. Or une bonne partie de ces traumatismes...

Ski : quels muscles pour protéger le genou ? Publié le 03/03/2008 - 00h00

En cette période de sports d'hiver, nous consacrons ces lignes à un petit rappel : même si beaucoup ont l'habitude de le pratiquer depuis leur plus tendre enfance, le ski reste un sport dangereux, qui nécessite un minimum de préparation. Explications.

Plus d'articles