Mal au genou : les mystères de la rotule

Mal au genou : les mystères de la rotuleAvoir mal au genou est un phénomène fréquent chez les petits et grands sportifs. Malheureusement, les différents tests médicaux ne permettent pas toujours de poser clairement le diagnostic.

Rotule forcée, cartilage fissuré

Très souvent, il arrive qu'un sportif se plaigne du genou sans que les images obtenues par IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) ne révèlent quelque chose d'anormal. Dans un cas sur deux, on se trouve alors confronté à une pathologie connue des médecins du sport sous l'expression "rotule forcée". Le problème se situe au niveau du cartilage situé derrière la rotule. Lorsque la pression devient trop forte, il arrive qu'il se fissure comme de la porcelaine. Le cas le plus classique est celui de l'adulte entre 35 et 50 ans qui, pendant les vacances, part en randonnée pédestre alors qu'il n'a fait aucun effort durant toute l'année. Le poids du sac et les longues descentes suffisent alors à ce qu'un genou (parfois les deux) se mette à souffrir.

Aucun remède n'est efficace pour restaurer le cartilage du genou

Certaines équipes ont essayé la visco-supplémentation avec le risque que l'injection d'un lubrifiant dans le genou ne supprime la douleur et ne pousse le sportif à s'abîmer davantage. Quant à la rééducation, elle montre ses limites. En général, on s'acharne à vouloir développer un muscle de la cuisse, ce qui remet la rotule dans sa loge. Le problème, c'est que la plupart des personnes souffrant de cette pathologie ne présentent pas de subluxation ou de malformation qui nécessiterait d'être corrigée. On peut alors se forger des cuisses de mammouth, cela ne changera rien à la survenue des douleurs au niveau du genou.

Article publié par le 10/04/2006
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : La rotule forcée par J. Rodineau. Amplitude n°4 septembre 2004

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus