Désorientation

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 07 Octobre 2013 : 10h15
-A +A

La désorientation est la perte de la notion du temps, de l'espace ou du schéma corporel.

Ce symptôme peut indiquer un trouble passager tout à fait bénin d'une durée de quelques secondes ou une maladie grave.

La désorientation peut être aiguë ou chronique.

Désorientation : Comprendre

Désorientation aiguë

  • survient subitement ;
  • généralement accompagnée d'anxiété importante et, parfois, d'agitation ou d'une accélération du rythme d'élocution.

Désorientation chronique

  • souvent fluctuante au début ;
  • peut évoluer rapidement et devenir de moins en moins évidente pour la personne atteinte, au fil des mois et des années ;
  • généralement accompagnée d'apathie, de troubles du langage, de la mémoire et de l'équilibre, d'une perte d'autonomie et d'une difficulté à s'organiser ;
  • peut nécessiter une aide 24 heures par jour.

Désorientation : Causes

Désorientation aiguë :

  • Réaction imprévisible à des médicaments

    Certains calmants, somnifères ou analgésiques, comme la codéine ou la morphine, sont une cause fréquente de désorientation, surtout chez certaines personnes âgées.

  • Réaction à l'alcool et aux drogues, en particulier à la cocaïne.
  • ##13348/Epilepsie/##

    Une crise de convulsions est toujours suivie de quelques minutes de désorientation.

    Dans certaines crises d'épilepsie, dites partielles, la désorientation est parfois la seule manifestation, avec des mouvements automatiques des mains ou un mâchonnement des lèvres.

  • Accident vasculaire cérébral

    La désorientation (surtout dans l'espace), qui dure quelques heures ou même quelques jours, en est parfois l'unique manifestation.

    La difficulté d'élocution peut également être un signe additionnel important.

  • Amnésie globale transitoire ou ictus amnésique

    Il s'agit d'une crise aiguë de trouble de la mémoire durant quelques heures et s'observant surtout chez les personnes âgées.

    Celles qui en sont atteintes posent sans cesse les mêmes questions, sans pouvoir retenir les réponses.

    Après la crise, il y aura perte du souvenir de ce qu'il s'est passé.

    Même si la crise semble spectaculaire, elle est généralement unique et le pronostic est favorable.

  • ##13127/Hypoglycémie/## modérément grave

    Une certaine désorientation peut se manifester chez un diabétique traité avec de l'insuline injectable ou à l'aide de comprimés.

Désorientation chronique :

  • Maladies diverses touchant des organes vitaux

    Dans les cas d'insuffisance rénale ou cardiaque, d'emphysème, ou de cirrhose par exemple, le cerveau ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et d'éléments nutritifs essentiels à son fonctionnement.

  • Accidents vasculaires cérébraux à répétition

    La désorientation peut fluctuer d'une journée à l'autre.

  • Démences, dont l'exemple le plus connu est la maladie d'Alzheimer

    Au début, la désorientation dans le temps, dans l'espace ou avec l'entourage est fluctuante.

    Au fil des jours, elle devient plus fréquente.

  • Tumeurs et hématomes au niveau du cerveau

    La tumeur cérébrale peut être bénigne ou maligne ; l'hématome cérébral, lui, se manifeste par un saignement à l'intérieur du cerveau à la suite, par exemple, d'une chute, d'un traumatisme ou d'une hypertension artérielle mal contrôlée.

    Dans de tels cas, la désorientation, accompagnée de troubles du langage, évolue en l'espace de quelques mois ou même de quelques semaines.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 07 Octobre 2013 : 10h15
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Troubles de l'élocution et du langage Publié le 31/05/2001 - 00h00

Le langage (la compréhension verbale et l'expression verbale de la pensée) a son centre au cerveau, tout comme les autres fonctions dites supérieures (intelligence, mémoire, etc.)Le langage peut être atteint au niveau de la compréhension, de l'expression ou encore des deux.L'élocution relève...

Epilepsie : la grossesse est-elle possible ? Publié le 26/07/2005 - 00h00

L'épilepsie reste une maladie entourée de nombreux mythes à corriger. Elle est pourtant très fréquente : 50 millions de personnes dans le monde en souffrent, dont 500.000 Français. Peut-on mener une grossesse et peut-on allaiter son enfant lorsqu'on est une femme épileptique ?

Epilepsie : avis de tempête dans le cerveau Publié le 18/11/2013 - 11h22

L’épilepsie ? Elle fait peur, mais on la connaît mal. Elle est pourtant le trouble neurologique chronique le plus fréquent après la migraine…Qu’est-ce qui se passe dans un cerveau épileptique ? Quelles sont les conséquences et les solutions ? Faisons le point sur l'épilepsie.

Alzheimer : comment évolue la maladie ? Publié le 17/06/2012 - 22h00

Toute baisse de mémoire n’est pas attribuable à la maladie d’Alzheimer.En effet, le vieillissement normal s’accompagne aussi de troubles de la mémoire.Par ailleurs, l’apparition très progressive des symptômes de la maladie d’Alzheimer contribue aussi à la difficulté du...

Plus d'articles