Hallucinations

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 07 Mars 2014 : 09h49
-A +A

L'hallucination est une altération des sens de la vue et de l'ouïe qui fait voir ou entendre des choses qui n'existent pas, comme le fait de percevoir un bruit dans une pièce tout à fait silencieuse.

De tels phénomènes touchent parfois aussi l'odorat, le goût et le toucher. La personne peut ainsi avoir l'impression d'être frôlée alors qu'elle se trouve seule. Elle peut aussi sentir une odeur de cuisine quand aucun mets ne mijote dans la cuisine.

Hallucinations : Comprendre

L'hallucination se produit lorsque le cerveau n'est plus capable de saisir et d'interpréter correctement les sensations provenant du milieu extérieur.

Mais la personne ne se rend pas toujours compte que ce qu'elle voit ou entend est irréel. Elle n'est donc pas capable de critiquer ses hallucinations ni de les mettre en doute. Par conséquent, elle n'ira pas nécessairement voir le médecin.

Mis à part les phénomènes hallucinatoires dits "normaux" qui surviennent lorsque le cerveau s'endort ou s'éveille (par exemple, avoir une vision fugitive juste avant l'endormissement ou bien se réveiller la nuit en sursaut, certain d'avoir entendu la sonnerie du téléphone), les autres genres d'hallucinations doivent être considérés comme anormaux et requièrent une consultation médicale.

Même si les causes d'hallucinations sont multiples, elles peuvent se regrouper en trois grandes catégories :

  • les hallucinations liées à des problèmes de santé mentale,
  • les hallucinations liées à des troubles organiques,
  • les hallucinations liées à la prise de drogues, d'alcool ou de médicaments.

Hallucinations : Causes

Problèmes de santé mentale

La schizophrénie, la dépression majeure, un choc émotionnel profond (deuil) et la manie (excitation pathologique qui se manifeste, entre autres, par des idées de grandeur, par le besoin de dépenser excessivement...) sont les principaux désordres psychologiques qui peuvent causer des hallucinations. Il y a aussi les démences telles que la maladie d'Alzheimer.

Troubles organiques

Diverses affections organiques comme la cataracte, le glaucome, les tumeurs au cerveau, l'épilepsie, l'insuffisance rénale, le surmenage, la diminution de l'ouïe, ainsi que la déshydratation grave (le fameux mirage de l'oasis dans le désert !) peuvent entraîner une altération des sens.

Drogues et alcool

La prise de certaines drogues (LSD, cocaïne, marijuana, champignons hallucinogènes) peut amener des hallucinations passagères. La consommation chronique d'alcool ou de drogues risque aussi d'entraîner des hallucinations chroniques, qui surviennent même lorsque l'effet des substances s'est dissipé.

Médicaments

Certains médicaments (antihistaminiques, antidépresseurs, anxiolytiques, hypnotiques) peuvent causer des hallucinations, surtout si la dose est excessive ou s'ils sont pris avec d'autres médicaments ou avec de l'alcool.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 07 Mars 2014 : 09h49
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Schizophrénie Publié le 06/09/2001 - 00h00

La schizophrénie est une maladie du cerveau. Ce n'est pas une maladie de l'âme, ni un manque de volonté, ni une double personnalité (maladie très rare à laquelle on a longtemps et faussement associé la schizophrénie), mais bien un "défaut" de certains circuits neuronaux du cerveau.

Changement de personnalité Publié le 06/09/2001 - 00h00

Une personne appréciée pour son caractère agréable et son sens de l'humour peut, à son insu, changer au fil des semaines et des mois, au point de devenir irritable, renfermée et silencieuse.

Sommes-nous si différents des personnes schizophrènes ? Publié le 02/03/2009 - 00h00

La schizophrénie est une maladie mentale qui fait peur par son étrangeté. Les personnes atteintes de schizophrénie semblent très différentes de celles qui se sentent bien dans leur peau, et de ce fait, très difficiles à comprendre. Pourtant, entre le malade atteint de schizophrénie et une...

Perte du goût et de l'odorat Publié le 31/05/2001 - 00h00

Le goût et l'odorat sont intimement liés.Les papilles gustatives perçoivent les sensations de sucré, de salé, d'amer et d'acide, tandis que l'odorat détermine la nature de la substance.Par exemple, c'est la langue qui détecte le sucré, mais c'est le nez qui permet d'identifier le chocolat ou...

Plus d'articles