Troubles de l'élocution et du langage

© getty

Le langage (la compréhension verbale et l'expression verbale de la pensée) a son centre au cerveau, tout comme les autres fonctions dites supérieures (intelligence, mémoire, etc.)
Le langage peut être atteint au niveau de la compréhension, de l'expression ou encore des deux.
L'élocution relève des diverses structures qui sont responsables de la prononciation. 

Publicité

Troubles de l'élocution et du langage : Comprendre

Les troubles du langage et de l'élocution trouvent donc, le plus souvent, leur origine dans des causes neurologiques.

Si le trouble du langage et de l'élocution survient soudainement, il est le plus souvent la conséquence d'une affection vasculaire.

Si le processus est apparu graduellement, une maladie neurodégénérative en est probablement à l'origine.

Troubles de l'élocution et du langage : Causes

  • Accident vasculaire cérébral (AVC)

    Il est généralement attribuable au blocage d'un vaisseau sanguin intracrânien ou, plus rarement, à une hémorragie.

    L'AVC peut entraîner un seul ou l'ensemble des symptômes suivants : troubles de l'élocution, paralysie, engourdissement d'une moitié du corps et perte de vision subite.

  • Ischémie cérébrale transitoire (ICT)

    La survenue d'une ICT peut être le fait d'une embolie causée par un morceau de caillot ou une diminution de la circulation sanguine qui passe par les carotides (artères du cou qui nourrissent le cerveau). C'est souvent une plaque de cholestérol qui obstrue la carotide. Les symptômes sont les mêmes que ceux de l'AVC, mais ils sont temporaires (moins de 24 heures et généralement moins d'une heure). Ils ne laissent pas de séquelles.

  • Traumatisme crânien
  • Migraine

    Certaines personnes migraineuses peuvent éprouver des symptômes comme la paralysie ou des problèmes du langage.

    Ces symptômes sont angoissants mais ils disparaissent avec la migraine.

  • Tumeur cérébrale

    Maladies neurologiques inflammatoires ou infectieuses.

    La sclérose en plaques, l'encéphalite et les abcès cérébraux peuvent, entre autres, provoquer une atteinte d'une ou des régions responsables du langage ou de l'élocution.

  • Tumeur de la langue et de la gorge

    Dans ce cas, l'atteinte est mécanique et non neurologique.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Mardi 10 Décembre 2013 : 15h27
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
PUB
PUB