Une coordination renforcée entre les Samu et les pompiers

Publié par Hopital.fr le Lundi 18 Août 2008 : 02h00
-A +A
La ministre de l'Intérieur a présenté au conseil des ministres une communication sur l'organisation du dispositif de secours aux personnes. Celle-ci prévoit notamment une interconnexion informatique totale entre le 15 (les Samu) et le 18 (les pompiers).

La communication présentée au conseil des ministres du 23 juillet rappelle tout d'abord que le secours aux personnes connaît, depuis plusieurs années, une croissance continue, qui pèse sur l'activité des Samu et des pompiers, ou plus précisément des sapeurs-pompiers militaires à Paris et à Marseille et des services départementaux d'incendie et de secours (Sdis) sur le reste du territoire.Ce recours accru aux services d'urgences nécessite de mieux préciser le rôle respectif de chacun et d'améliorer la coordination des intervenants. Pour cela, les ministères de l'Intérieur et de la Santé ont mis sur pied, en novembre dernier, un "comité quadripartite sur le secours aux personnes et l'aide médicale urgente". Ses propositions ont servi de base aux mesures présentées au conseil des ministres. Celles-ci ont notamment pris la forme d'un référentiel opérationnel commun.Afin d'améliorer la coordination et la régulation médicale des appels, les connexions informatiques entre les centres d'appel 15 et les centres d'appel 18 vont être généralisées. Ceci permettra d'envoyer immédiatement sur place une équipe adaptée à la situation : les sapeurs-pompiers dès qu'il y a une urgence vitale ou un accident sur la voie publique ou sur un lieu public, suivis de l'intervention d'une équipe médicale si nécessaire. Les règles d'intervention des 4.000 infirmiers sapeurs-pompiers - qui ne faisaient jusqu'alors l'objet d'aucune définition formalisée - seront précisées par le biais d'un accord national. Un protocole définira notamment les actes que peuvent réaliser les infirmiers sapeurs-pompiers en situation d'urgence, sous la responsabilité du médecin de sapeurs-pompiers ou du médecin régulateur.Il est également prévu de rapprocher les schémas départementaux d'organisation des sapeurs-pompiers et les schémas régionaux du ministère de la Santé sur l'organisation des urgences. Ces deux types de schémas étaient jusqu'alors élaborés de facon totalement indépendante. De facon plus large, la mutualisation entre les deux institutions sera développée chaque fois que cela est possible.Enfin, l'évaluation des services de secours aux personnes et d'aide médicale urgente sera renforcée, dans le cadre d'une démarche qualité. De nouveaux indicateurs permettront ainsi de définir les temps moyens d'intervention entre le moment de l'appel et le moment d'arrivée des secours sur les lieux.La mise en Œuvre de ces mesures et l'application du référentiel sur l'ensemble du territoire seront supervisées par le comité quadripartite, qui se transformera pour l'occasion en comité de suivi.

Publié par Hopital.fr le Lundi 18 Août 2008 : 02h00
A lire aussi
Un nouveau référentiel pour les secours d'urgences Publié le 22/05/2009 - 00h00

Un arrêté du 24 avril 2009 officialise le référentiel "d'organisation du secours à personne et de l'aide médicale urgente". Ce document s'adresse aux services publics de secours et de soins urgents : les sapeurs-pompiers et les urgentistes. Sa mise en application est prévue dès le 31...

Urgences : en vacances, faites le 112 ! Publié le 13/07/2011 - 07h17

Les dernières statistiques montrent que le 112 n'est pas encore suffisamment connu. Ce numéro est pourtant très important : il vous permet d'atteindre les services de secours dans n'importe quel pays de l'Union Européenne.

Les urgences psychiatriques Publié le 17/12/2010 - 09h48

L’urgence en psychiatrie est définie comme « une demande dont la réponse ne peut être différée ». Elle est liée à l’état du patient lui-même, à la notion de danger pour le patient ou son entourage, ainsi qu’au ressenti de l’entourage, qui estime qu’une intervention médicale...

Plus d'articles