Comment préserver ses yeux et pérenniser son capital vision ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Avril 2005 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 02 Octobre 2015 : 14h19

1) A quel âge apparaissent les premiers signes de presbytie ?

  • A 40 ans.

Avec les années, la presbytie devient inéluctable : le cristallin perd de son élasticité et ne permet plus de bien accommoder de près. Une correction spécifique s'impose alors.

2) Certains médicaments modifient la capacité visuelle.

  • Vrai.

Ces effets peuvent, notamment, être particulièrement dangereux au volant. Lisez bien la notice de vos médicaments !

3) Plus les verres sont foncés, plus ils protègent les yeux des rayons du soleil.

  • Faux.

L'efficacité de la protection ne se mesure pas à la coloration des verres. Certains verres correcteurs non teints peuvent arrêter les UV, tandis qu'inversement, des verres très foncés, s'ils évitent l'éblouissement, ne filtrent pas forcément les UV.

Le pouvoir filtrant est défini par une catégorie allant de 0 (verres de confort et d'esthétique) à 4 (réservés aux luminosités solaires exceptionnelles, comme celles qui règnent en haute altitude). Toutefois, attention, les verres de catégorie 4 sont contre-indiqués au volant !

Après avoir choisi la catégorie qui vous convient, n'oubliez pas de vérifier la présence du marquage " CE ".

4) Pas de conduite avec des lunettes de soleil de catégorie 4.

  • Vrai.

Par forte luminosité, il est essentiel de se prémunir contre l'éblouissement avec des lunettes de soleil adaptées. Les catégories 2 et 3, les plus courantes, conviennent parfaitement. En revanche, les catégories 4 sont à bannir car les verres de teinte très foncée diminuent l'acuité visuelle. Or au volant, 90% des informations nécessaires à la conduite passent par la vue.

5) La durée de conservation d'un collyre est d'un mois maximum.

  • Faux.

Une fois ouvert, la durée de conservation d'un collyre est de 15 jours. Le principal risque est la contamination du produit par un microbe et le fait de refermer le flacon après chaque usage n'est pas une assurance contre ce risque microbien.

6) Les yeux des enfants sont particulièrement fragiles jusqu'à l'âge de trois ans.

  • Faux.

Ils restent fragiles jusqu'à l'adolescence. A l'âge de 13 ans, le cristallin est encore très transparent et laisse passer une trop forte dose d'UV. Lorsqu'il y a du soleil, installez bébé sous un parasol, équipez vos enfants d'une casquette et apprenez-leur à porter des lunettes de soleil. Sachez que les blonds aux yeux clairs sont plus vulnérables. Attention également aux lunettes gadgets.

7) Pas besoin de lunettes de soleil, je porte des lentilles.

  • Faux.

Certes, la plupart des lentilles de contact sont dotées d'un filtre UV. Dans ce cas, elles protègent effectivement la cornée, le cristallin et la rétine des rayons solaires. Mais on oublie ici la protection des paupières et le risque de conjonctivite. C'est ainsi qu'il est conseillé de porter des lunettes de soleil, en plus des lentilles, et impérativement en cas de forte luminosité ou en altitude.

8) Lorsqu'on a un bouton de fièvre, le virus de l'herpès peut atteindre les yeux.

  • Vrai.

Il s'agit de l'herpès oculaire. C'est la raison pour laquelle, lorsqu'on a un bouton de fièvre (herpès labial), il est essentiel de ne pas le toucher avec les doigts ou ensuite de bien se laver les mains. Toucher avec les doigts un bouton de fièvre et se frotter l'oeil ensuite constitue un grand risque d'herpès oculaire.

9) Le glaucome se dépiste à partir de :

  • 45 ans.

A défaut de savoir guérir cette maladie, il est possible de freiner son évolution, à condition de la dépister suffisamment tôt : consulter tous les deux ans un ophtalmologue à partir de l'âge de 45 ans ou dès 40 ans en cas d'antécédent familial. Le glaucome est lié à une élévation de la pression oculaire qui peut endommanger le nerf optique et entraîner une altération progressive de la vision, allant jusqu'à la cécité. La particularité de cette maladie est qu'il n'existe aucun signe, aucun symptôme témoignant de sa présence et indiquant son évolution. En revanche, nous disposons de tests simples, rapides et indolores, permettant de déceler le glaucome, d'instaurer un traitement et de retarder, voire d'arrêter totalement sa progression.

10) Marron, vert, rose ou bleu, la couleur des verres solaires n'a aucune importance.

  • Faux.

Chaque teinte présente une qualité particulière. Il est conseillé de privilégier la teinte grise, voire certains marrons ou gris/vert, car ils respectent la perception des couleurs, ce qui est notamment essentiel pour la conduite. Inversement, le bleu ou le rose, modifiant la perception du rouge et du bleu, sont déconseillés.

11) Les médicaments corticoïdes augmentent le risque de cataracte.

  • Vrai.

D'où toute l'importance d'optimiser en permanence les posologies prescrites à la dose minimale efficace. Pour bon nombre d'asthmatiques et certains patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), de tels risques doivent être systématiquement mis en rapport avec les effets bénéfiques des corticoïdes.

12) Les lunettes de soleil ne servent qu'à éviter l'éblouissement.

  • Faux.

Les verres solaires de bonne qualité (mention CE + catégorie de protection allant de 0 à 4) filtrent également les UV, lesquels sont nocifs pour nos yeux.

Il existe encore une confusion entre la protection contre l'éblouissement que procurent les verres teintés et la filtration des rayons UV. Par exemple, des verres très teintés ne protègent pas forcément des UV, tandis que des lunettes aux verres correcteurs transparents pourront assurer une protection totale.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Avril 2005 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 02 Octobre 2015 : 14h19
A lire aussi
Soleil d'hiver : protégez vos yeux ! Publié le 01/02/2005 - 00h00

Que vos vacances d'hiver se passent au sommet des monts enneigés ou sous les cocotiers, n'oubliez surtout pas de glisser vos lunettes de soleil dans votre sac. Comme pour la peau, nous disposons d'un capital visuel que toutes agressions solaires contribuent à entamer.

Au volant aussi, les lunettes de soleil sont obligatoiresPublié le 10/07/2006 - 00h00

Sur la plage, en montagne ou tout simplement en ville, le port de lunettes de soleil est recommandé pour se protéger des dangers des rayons solaires. Cette consigne vaut également pour les conducteurs, lesquels devraient profiter de la perspective des vacances pour faire vérifier leur vue et...

Plus d'articles