Comment contrôler ses apports en graisses ?

Publié par Dr Dominique Boute, médecin spécialisé en endocrinologie le Mardi 26 Avril 2005 : 02h00
-A +A
Les graisses (ou lipides) sont les nutriments les plus énergétiques : un gramme de graisses apporte 9 calories. Elles ne sont toutefois pas mauvaises, et bien au contraire, indispensables au fonctionnement de notre organisme. N'oublions pas que notre cerveau et nos nerfs sont faits de graisses... Ainsi, il en faut, car elles représentent aussi une réserve d'énergie de l'organisme, mais pas trop non plus.

Où les graisses se stockent-elles ?

Vous le savez fort bien, et souvent même, vous le redoutez : dans les cellules qui forment le tissu graisseux, sous la peau (ah ! cette redoutable cellulite) ou autour des organes (graisses viscérales ou profondes). En fait, le tissu graisseux est une réserve d'énergie que notre corps conserve, au cas oùQuand on veut contrôler son poids, l'équilibre des apports en graisses (qualité et quantité) est donc fondamental.

Alors comment faire ?

Le premier point est de définir la quantité de graisses à ajouter pour la cuisson, l'assaisonnementDans le cas d'un régime hypocalorique, l'apport total est d'environ 50 à 60 grammes (à titre indicatif, deux cuillères à café de beurre ou de margarine à 41% ou deux cuillères à soupe d'huile couvrent déjà la moitié des besoins). Il ne reste plus que 25 grammes de graisses, déjà contenues dans les aliments tels que les viandes, poissons, oeufs, le jambon et les charcuteries, fromages, laitages et toutes les autres graisses cachées dans les produits « gras et sucrés » (biscuits, chocolat, pâtisseries, gâteaux). Autant dire que la couverture des besoins se fait très rapidement

Alors, usez de toutes les astuces pour conserver un peu de graisses « visibles » en particulier sous forme d'huile (colza en particulier, riche en oméga 3) et limitez les ajouts dans les cuissons (en les remplaçant par des saveurs telles que les épices et les aromates). Une façon d'équilibrer son apport en graisses est de concevoir son repas à partir d'aliments ne contenant pas de graisses, comme les légumes, les féculents, les fruits ou les laitages maigres. Et d'y associer soit viande, soit poisson, soit oeuf, soit jambon ou soit fromage.

Docteur Dominique Boute, médecin spécialisé en endocrinologie, diabétologie et nutrition.Responsable du site

Publié par Dr Dominique Boute, médecin spécialisé en endocrinologie le Mardi 26 Avril 2005 : 02h00
A lire aussi
Les grands principes des régimes Publié le 21/06/2005 - 00h00

Le principe des régimes est simple : réussir à se rassasier tout en maîtrisant l'apport calorique. En y ajoutant un petit zeste de plaisir... le succès est à la clé. Facile, direz-vous, à condition d'y penser un peu...

Cancer : les aliments dangereux Publié le 16/06/2017 - 09h52

La consommation de certains aliments a été associée aux cancers, certains les favorisant tandis que d’autres confèrent une protection. Petite revue des aliments à éviter pour se prémunir du cancer.

Plus d'articles