Bouffées de chaleur

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 04 Avril 2014 : 12h29
-A +A

Les bouffées de chaleur sont le résultat d'une dilatation des vaisseaux sanguins (vasodilatation) à la surface de la peau.

Cela entraîne de temps à autre une augmentation subite de la température de l'épiderme, avec comme conséquence une sensation de chaleur intense.

Bouffées de chaleur : Comprendre

Les bouffées de chaleur apparaissent instantanément et peuvent durer jusqu'à 30 minutes, ou même plus.

Elles se manifestent par une impression de chaleur au niveau du thorax, du cou et du visage, habituellement accompagnée de rougeurs localisées. Des sueurs et des frissons se manifestent aussi parfois.

Bouffées de chaleur : Causes

  • ##15607/Ménopause/##

    La baisse graduelle d'hormones qui débute habituellement vers la quarantaine entraîne une instabilité des vaisseaux sanguins.

    Les bouffées de chaleur, phénomène tout à fait normal dans ces conditions, sont souvent accompagnées de sueur et peuvent survenir plusieurs fois par jour.

    Entre 50 % et 75 % des femmes en ménopause en ont.

  • Rosacée

    Outre la ménopause, il s'agit de la cause la plus courante des bouffées de chaleur.

    D'origine encore inconnue, la rosacée est une maladie chronique de la peau qui se manifeste habituellement après l'âge de 30 ans, surtout chez les personnes au teint pâle.

    On la reconnaît par des chaleurs intermittentes et des rougeurs sur les joues, le nez, le menton et le front.

    Des lésions semblables à de l'acné (pustules et boutons), des petites veines visibles à la surface de la peau (couperose), ainsi qu'un renflement du nez attribuable à un excès de tissus (rhinophyma) se manifestent aussi parfois.

    Dans certains cas, elle peut même causer une irritation et une rougeur des yeux.

  • ##15292/Hyperthyroïdie/##

    La thyroïde est une petite glande située à la base du cou, qui sécrète des hormones essentielles au bon fonctionnement de l'organisme.

    L'hyperthyroïdie est le fonctionnement excessif de la thyroïde, pour des raisons diverses. Cette maladie provoque une augmentation du métabolisme et, par conséquent, une surproduction de chaleur, laquelle s'élimine alors par la peau.

    En plus des bouffées de chaleur, on peut constater une perte de poids rapide, un appétit accru, des tremblements, une accélération du rythme cardiaque et l'apparition d'un goitre (bosse dans le cou due à l'augmentation de volume de la glande thyroïde).

  • Mastocytose

    Il s'agit d'une maladie rare des mastocytes (variété de cellules de la peau) qui entraîne la surproduction d'agents chimiques provoquant une vasodilatation à la surface de la peau. Diarrhées, palpitations cardiaques et crampes abdominales sont les principaux autres symptômes de la mastocytose.

  • Tumeurs des glandes surrénales (phéochromocytome)

    Ces tumeurs localisées aux reins, bénignes dans 90 % des cas, activent la sécrétion d'agents chimiques qui provoquent une vasodilatation.

    D'autres symptômes peuvent se présenter : nausées, étourdissements, vomissements, palpitations cardiaques et hypertension artérielle.

  • Tumeurs carcinoïdes

    Ces tumeurs très rares de l'intestin causent une surproduction de sérotonine, un autre agent chimique qui provoque une dilatation des vaisseaux à la surface de la peau.

    Ce type de cancer se manifeste par des bouffées de chaleur, des sueurs, des crampes abdominales, des diarrhées et des difficultés à respirer.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 04 Avril 2014 : 12h29
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Rosacée : une maladie de peau qui gâche la vie Publié le 13/03/2006 - 00h00

La rosacée est une maladie de la peau fréquente qui touche près de 10% de la population active. Principalement caractérisée par des rougeurs du visage et de petits vaisseaux apparents, la rosacée n'est pas attribuable à l'alcoolisme, contrairement à une idée répandue. Elle exerce un impact...

Couperose : le rouge est mis Publié le 19/11/2001 - 00h00

La couperose est une affection dermatologique bénigne qui correspond à une dilatation des petits vaisseaux sous-cutanés du visage et provoque des rougeurs disgracieuses. Ceux qui en sont atteints le savent bien, le moindre changement de température, la moindre absorption d'alcool font monter le...

Rosacée : devez-vous consulter un dermatologue ? Publié le 12/02/2007 - 00h00

La rosacée est une maladie inflammatoire cutanée assez fréquente. Près de 10% des adultes sont concernés, mais seuls deux sur dix le savent. Comment savoir si l'on est atteint de rosacée ? L'objectif : consulter un dermatologue afin de prévenir l'aggravation de cette affection inesthétique.

Et si c'était la rosacée ? Publié le 18/05/2009 - 00h00

On estime à 4 millions le nombre de Francais touchés par la rosacée. Curieusement, huit personnes atteintes sur dix l'ignorent... C'est qu'elles n'ont pas attribué à la rosacée les symptômes qu'elles ressentent. Et vous, savez-vous reconnaître une rosacée ?

Plus d'articles