Les Français veulent " bien manger " pour leur santé !

Les comportements alimentaires des Français s'orientent de plus en plus vers la santé. Près de 73% ont conscience de « bien manger » pour « bien se porter ».
Publicité

Ce constat provient du « baromètre santé nutrition 2002 » réalisé par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), dont l'objectif était d'analyser l'évolution des attitudes des Français en matière d'alimentation. Pour 73,4% des personnes interrogées la composition des repas est influencée par le facteur « santé », contre 69,8% lors du premier baromètre en 1996.

Cette importance du « bien manger » se traduit par :

Publicité
Publicité
  • une forte augmentation de l'utilisation de l'huile d'olive dans les vinaigrettes (40% des personnes contre 20% en 1996) et pour la cuisson (16% contre 6%) ;
  • une hausse de la consommation exclusive d'eau minérale (51% contre 37%) ;
  • un emploi plus large de produits « bio » (18% contre 6% au cours des quinze derniers jours) ;
  • en revanche, les plats cuisinés « tout prêts » ont moins de succès (45% contre 52%), ainsi que les suppléments en vitamines et minéraux (10% contre 13%).

Une valeur davantage féminine

Cette prise de conscience du lien entre alimentation et santé est surtout présente chez les femmes. Les données montrent notamment que depuis 1996, l'obésité féminine est restée stable (entre 5,8% et 5,6%), tandis qu'elle a augmenté chez les hommes (9,8% contre 7,4% en 1996). Le nombre de femmes déclarant suivre un régime amaigrissant est également en hausse avec 9,4% (3,8% des hommes), contre 6,8% en 1996.

Ces résultats sont cependant encore éloignés des objectifs du programme national nutrition santé lancé en septembre 2002 par le ministère de la santé (notamment, augmentation de l'activité physique, de la consommation des fruits et légumes et baisse des graisses saturées).Au cours de la journée précédant l'entretien :

  • seuls 45% des personnes interrogées déclarent avoir mangé plus de trois fruits et légumes (les recommandations indiquent un minimum de cinq fruits et légumes par jour) ;
  • 79% une ou deux fois de la viande, du poisson ou des oeufs ;
  • 75% au moins trois fois des féculents ;
  • 38% au moins trois produits laitiers ;
  • 87% des hommes ont pratiqué une activité physique et 74% des femmes une marche ou un sport, mais les hommes pratiquent davantage d'activités sédentaires.

uits et légumes et baisse des graisses saturées).Au cours de la journée précédant l'entretien :

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 11 Juin 2003 : 02h00
Source : Baromètre santé nutrition 2002 de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, résultat publiés le 29 avril 2003.