Aromathérapie, un zeste de bonne humeur !

Publié par Patricia Riveccio, journaliste santé le Lundi 02 Février 2009 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 21 Octobre 2010 : 14h23
-A +A

Un coup de blues, une petite déprime, un peu trop de stress ? Pour retrouver peps, tonus et bonne humeur, découvrez les huiles essentielles qui collent à votre profil et confectionnez votre propre palette.

Les bienfaits des huiles essentielles (H.E.) ne sont plus à démontrer. Elles ont toutes des propriétés particulières qui agissent sur l'ensemble du corps ou sur une partie spécifique. Elles peuvent être absorbées, être inhalées et entrer dans l'organisme par l'intermédiaire du système respiratoire. Ou encore par voie cutanée, souvent oubliée. Et pourtant, la peau est un vecteur naturel efficace des principes actifs contenus dans les huiles essentielles et les huiles végétales, le derme contenant un réseau très étendu de capillaires sanguins et lymphatiques, ce qui permet aux huiles d'avoir une action locale mais aussi régionale. Mais quelle huile choisir ? 'Ce qui nous permet, face à un patient, de personnaliser l'H.E., c'est l'affinité entre le parfum et son monde émotionnel. Pour découvrir l'huile essentielle qui vous convient, il faut faire comme le peintre, faire sa propre palette. C'est ça le bien-être', explique le docteur Goëb*.

La puissance de l'odorat

'Il y a une affinité entre le parfum et le tempérament de la personne. Les études neuro-anatomiques ont montré que le parfum que l'on sent est accompagné de l'émotion qui l'entoure. La molécule odorante va exciter la muqueuse olfactive qui va alors envoyer les signaux à la base du cerveau frontal. Le signal est décodé, travaillé, et va s'acheminer vers le cerveau limbique ou rhinencéphale, le cerveau de l'affectivité, de l'émotion. Ce qui signifie que notre mémoire émotionnelle va se trouver sollicitée lorsque l'on ressentira ce parfum.' Lorsqu'elle atteint nos centres émotionnels, l'odeur va déclencher une réaction émotionnelle (de bien-être, de rejet ou subliminale). 'Ce signal va aller via l'hypothalamus vers notre néo cortex et va influer sur notre comportement extérieur, notre volonté, notre humeur, nos choix, puis, de là, aller vers l'hypophyse qui a sous sa dépendance toutes nos glandes endocrines', explique Philippe Goeb. Nous avons chacun notre stock 'd'odeurs émotionnelles', en relation avec notre histoire et notre culture. Il nous accompagne à chaque instant de notre vie. Il suffit de les trouver, elles sont la clef de notre harmonie.

Des huiles et des profils

À utiliser en massage sur la face interne des poignets, le plexus solaire ou/et en diffusion.

Survoltée ?

Lavendula vera : connue pour être détendante, apaisante. Elle est en affinité avec le monde maternel. Pourquoi donner des médicaments à un enfant hyperactif alors qu'il crie sa frustration de l'absence de sa maman, réelle ou symbolique. Pourquoi ne pas prendre 10 minutes à deux, avant de coucher l'enfant et quelques gouttes d'huile essentielle de lavande avec lesquelles on masse doucement les poignets du bébé, la ligne du sternum où il y a les points d'acupuncture émotionnels, le plexus solaire, la plante des pieds ? L'enfant et la mère vont s'offrir un instant de bien-être.

Démotivée ?

Romarin du Maroc ou Tunisie (Cinéol 1-8) : celui-ci est pétillant, frais, stimulant. C'est l'insouciance de la jeunesse, c'est l'enfant qui va découvrir le monde, faire ses bêtises mais en inventant, style Gaston la Gaffe. C'est donc la touche qui va apporter un peu de peps dans notre tête.

Auriganum majorana : l'huile de la jeunesse, l'huile de l'enthousiasme. C'est le feu, la force de vie qui est en nous et qui nous fait déplacer des montagnes. Si vous avez perdu l'enthousiasme, si vous êtes désabusée, mettez quelques gouttes d'huile essentielle d'auriganum sur la ligne sternale, sur les poignets ou en diffusion. Elle vous donnera un coup de pouce pour sortir de votre morosité.

Mentha piperita : pour toutes les personnes tristes ou un peu éteintes. Cette huile est la personnalité du joueur qui joue pour le jeu, sans objectif. Révélateur de nos failles, elle permet aux personnes qui ont toutes les raisons du monde d'en avoir plein le dos, de prendre un peu de recul. Attention, c'est une huile essentielle très puissante et très vite envahissante.

Essence de Citron jaune : c'est le sourire de l'enfant, un rayon de soleil. C'est l'essence du foie de l'enfant, du nourrisson. Elle est recommandée à tous ceux qui sont préoccupés, qui sont tristes, qui manquent d'entrain. Le citron jaune les remet dans le soleil. À mettre en diffusion. Sans prétentions énormes, il joue fort bien son rôle. Ne vous en privez pas !

Besoin de se ressourcer ?

Eucalyptus radiata : il contient du cinéol comme le romarin mais avec un autre rôle. Il convie au voyage et permet aux personnes frileuses, qui n'ont plus envie de découvrir, qui sont un peu engluées dans leurs lieux communs, de s'aérer la tête.

Ylang-ylang : une huile essentielle qui permet à la fois de se détendre et d'être serein. C'est la chaleur des îles avec aussi son intrusion. Pour les intellectuels coincés…

Cannelle écorce : cette odeur un peu sucrée des îles, c'est l'insouciance masculine, la vitalité physique. Elle restitue la bonne humeur aux personnes qui subissent de rudes épreuves dans leur existence. Elle leur apporte de bons moments qui peuvent aller jusqu'à l'euphorie, elle les dynamise. Elles retrouvent leurs ressources physiques, la bonne humeur, sans se poser trop de questions.

Contre la déprime

Bostwellia : l'encens a toujours été utilisé dans des lieux de culte, tous les rites commencent avec lui. Anti-dépressif, il aide à se recentrer sur l'essentiel, à quitter la superficialité pour se ressourcer et entrer en relation avec autre chose. L'encens va permettre à une personne trop agitée, trop engluée dans ses problèmes, de se poser, de se recentrer, de faire une pause. C'est une H.E. qui prépare le terrain pour la bonne humeur. On peut enchaîner avec une autre huile essentielle.

Petit Grain Bigarade et néroli : c'est la perte des repères comme la disparition des principaux centres affectifs pour une femme, l'enfant qui part, le mari… Elle est lunatique, un peu perdue mais elle a beaucoup de cœur, est énergique, rend service. Cette H.E. permet de poser ses baskets et de prendre le temps de passer à autre chose. L'étape suivant ? Une goutte de néroli (une huile précieuse) sur les poignets, le plexus solaire, afin d'aller de l'avant.

L'aneth : c'est l'insouciance de l'enfant vis-à-vis de l'adulte qui résout toujours de gros problèmes, des choses fondamentales… L'enfant qui a un regard sur les choses, notamment la terre tourne quoiqu'il arrive même si ces adultes sont sérieux… Un peu le Petit Prince. L'aneth nous apprend les lois de la nature, que la terre tourne toujours, que, quoiqu'il advienne, il y a un matin, un midi et un soir. Cette H.E. est pour tous ceux qui ont besoin d'être reconnectés avec la nature et notamment pour ceux qui ne peuvent pas faire leur deuil réel ou symbolique (mise au chômage).

S'extérioriser, respirer…

Chamaemelum nobile : la camomille, pour les femmes fragiles nerveusement qui n'explosent pas mais qui implosent et qui collectionnent eczéma, zonas... Une femme qui se ratatine sur elle-même, le teint un peu blafard. Cette H.E. est puissante, utilisez-en une à deux gouttes seulement.

Citrus regulata : le parfum de la tendresse. Le plaisir, c'est la vie qui circule avec une petite once de sensualité.

* Médecin Conseil Phytosun Aroms.

Publié par Patricia Riveccio, journaliste santé le Lundi 02 Février 2009 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 21 Octobre 2010 : 14h23
Source : Côté santé, janvier 2009.
A lire aussi
Les 7 vertus de l'huile essentielle de lavande Publié le 08/07/2013 - 04h59

Si vous ne deviez en emporter qu’une seule, ce serait elle ! L’huile essentielle de lavande, connue pour sa haute tolérance et ses nombreux usages, est à glisser illico dans votre trousse familiale. Cicatrisante, antiseptique, antispasmodique, antalgique... Elle est l'huile essentielle...

Plus d'articles