L'anneau vaginal, une contraception mensuelle avantageuse

L'anneau vaginal, une contraception mensuelle avantageuse

Pour celles qui oublient fréquemment la prise journalière de la pilule contraceptive ou qui souffrent d'effets secondaires, l'anneau vaginal, dénommé NuvaRing®, est un mode de contraception qui devrait leur convenir.

L'anneau vaginal : une alternative aux contraintes de la pilule

L'oubli de la pilule est responsable de 20.000 IVG en France.

La moitié des femmes oublient au moins une prise de pilule par mois. A côté de cette contrainte quotidienne, plus d'une sur cinq éprouve des effets secondaires sous pilule. Sans oublier le nombre d'interruptions volontaires de grossesse (IVG), qui s'élève toujours à 200.000 en France, dont 20.000 sont directement attribuées à l'oubli de pilule.

Finalement, le constat n'est pas très encourageant et toutes recherches visant à améliorer cette situation sont bien accueillies.

L'anneau vaginal : principe et mode d'emploi

Dans ce domaine, NuvaRing®, des labotratoires Organon, apporte une alternative intéressante. Il s'agit d'un mode de contraception se présentant sous la forme d'un anneau vaginal. Il s'insère dans le vagin une fois par mois, lequel reste en place durant trois semaines, puis s'enlève pendant une semaine, période durant laquelle les règles vont se manifester. Cet anneau vaginal, souple et transparent, mesure 54 millimètres et diffuse en continu de très faibles doses d'hormones nécessaires à la contraception. L'insertion est aussi facile que celle d'un tampon, sans douleur, ni plus de désagrément.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 14/12/2010
Créé initialement par Isabelle Eustache le 28/04/2004
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Conférence de presse des laboratoires Organon, avril 2004.

Cet article fait partie du dossier Les différents types de contraception hormonale

Trouvez-vous cet article intéressant ?