• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    1 avis
  • Commentaires (0)

Une nouvelle forme de contraception : la " bague " Nuvaring

Une nouvelle forme de contraception : la " bague " Nuvaring Une nouvelle forme de contraception devrait être mise sur le marché américain dans le courant de l'année 2001, avant d'arriver en Europe en 2002. Fini la prise quotidienne de la pilule ! Nuvaring est une bague contraceptive que l'on insère facilement dans le vagin une fois par mois et qui libère régulièrement durant trois semaines exactement les mêmes hormones qu'une pilule traditionnelle. Sa tolérance, sa facilité d'emploi et son acceptabilité par les femmes ayant été très favorables, cette méthode innovante pourrait révolutionner le marché des contraceptifs.

Nuvaring, une « bague » en plastique flexible (5,4cm de diamètre et 4mm d'épaisseur), est une nouvelle voie d'administration du contraceptif, combinée aux propriétés d'une pilule classique. Elle doit être placée dans le vagin une fois par mois, mais contrairement au stérilet et à d'autres contraceptifs, elle ne nécessite par d'intervention médicale, car elle s'insère et se retire facilement par les femmes elles-mêmes. Une fois en place, elle délivre les mêmes hormones qu'une pilule, à ceci près, la quantité est divisée par deux (15mcg d'oestrogène et 120mcg de progestatifs). En effet, la bague libérant les hormones à un rythme régulier et continu, il est possible d'utiliser une petite dose, tandis que celle-ci ne serait pas suffisante pour être efficace en prise orale. Une faible quantité présente alors l'avantage d'obtenir un taux sanguin constant et de réduire nettement les risques et les effets secondaires.

Efficacité et tolérance : excellentes

Testée chez 1.145 femmes et 12.100 cycles menstruels, la tolérance et l'efficacité ont été excellentes. Avec 6 grossesses constatées, le risque d'échec est inférieur à 1%, un taux similaire à celui d'une pilule classique.La majorité des patientes ont trouvé ce moyen contraceptif facile à utiliser et 96% d'entre-elles se sont déclarées satisfaites. Près de 90% des femmes et 75% de leurs partenaires ont indiqué ne pas sentir la bague lors de leurs rapports sexuels. Par ailleurs, il existe la possibilité de la retirer pendant trois heures sans conséquence sur son efficacité.

Les Américaines pourront bénéficier de Nuvaring dès cette année, mais les femmes européennes devront attendre 2002, les instances de Bruxelles n'ayant pas encore donné leur feu vert. En ce qui concerne son remboursement, la question est à l'étude.

Article publié par Isabelle Eustache le 26/03/2001
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Roumen, Human Reprod., 13: 469-475, 2001.

Trouvez-vous cet article intéressant ?