Vitamine B12 : sous quelle forme se complémenter en cas de manque ?

Publié le 29 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
La vitamine B12 est fondamentale pour le fonctionnement de l’organisme. Une injection de vitamine B12 s’impose en cas de manque de vitamine B12.
PUB
© Istock

Vitamine B12 : son rôle sur l’organisme

La vitamine B12 est la cobalamine, parfois appelée vitamine rouge. Son nom est dû à sa teneur en cobalt qui lui donne son aspect cristallin de couleur rouge. Cette vitamine du groupe B joue un rôle absolument fondamental sur : - le cerveau ; - le système nerveux car elle préserve la gaine protectrice des nerfs ou myéline ; - les cellules ; - la production de substances qui agissent sur le psychisme ; - le métabolisme des lipides et des glucides.

Carence en vitamine B12 : personnes à risque

Les patients victimes du stress sur une longue période risquent de manquer de vitamine B12. Les personnes qui excluent de leur alimentation tout produit d’origine animale (végans, végétaliens) sont aussi très exposées à un déficit en cobalamine. Les personnes âgées et les patients qui souffrent d’inflammations des intestins ou de l’estomac sont exposés à une carence car leur organisme absorbe moins bien la vitamine B12. Certaines personnes prennent la précaution de consommer suffisamment de spiruline et de chlorelle, des algues bien pourvues en vitamine B12. Mais en l’état actuel des connaissances, il n’est pas permis d’affirmer que l’organisme absorbe parfaitement la cobalamine sous cette forme. Il leur reste donc la solution de consommer régulièrement des produits alimentaires enrichis en vitamine B12. Mais cela n’est pas toujours suffisant pour éviter les carences.

PUB

Manque de vitamine B12 : de graves conséquences

Asymptomatique pendant plusieurs années, la carence en vitamine B12 finit par entraîner fatigue, flatulences, constipation, essoufflement inexpliqué, nausées, manque d’appétit et perte de poids. Des troubles neurologiques sont également à craindre. Ils se manifestent par exemple par des sautes d’humeur, des difficultés à marcher, des engourdissements dans les jambes et les bras ou encore par des pertes de mémoire. Dans les cas les plus graves, on peut constater une incontinence, un trouble cardiovasculaire, un état de démence et autres troubles irréversibles. La maladie d’Alzheimer pourrait être liée partiellement à une carence en vitamine B12. L’apport nutritionnel recommandé en vitamine B12 diffère en fonction de l’âge du patient. Il diffère également pour les femmes enceintes ou allaitantes. Si vous pensez manquer de vitamine B12, parlez-en à votre médecin.

PUB

Les aliments riches en vitamine B12

Pour limiter les risques de carence en vitamine B12, il est vivement recommandé de privilégier les aliments qui en sont bien pourvus, tels que : - palourde en conserve ; - foie de bœuf, d’agneau, de veau ; - rognons d’agneau ; - poulpe ; - huître.

Une injection en vitamine B12 en cas de carence importante

Pour remédier à une carence en vitamine B12, une supplémentation est nécessaire. On recourt soit à une forme synthétique de cobalamine (Cyanocobalamine, Méthylcobalamine), soit à une forme naturelle (Hydroxocobalamine). Cette complémentation en cas de manque s’effectue impérativement sous surveillance médicale. Il peut s’agir : - d’une complémentation de suivi pour combler les besoins en B12 au quotidien ; - d’une complémentation initiale pour combler un déficit au niveau du stock de B12.Un dosage sanguin est effectué quelques semaines après l’injection de vitamine B12 pour vérifier si la supplémentation est suffisante. En cas de trouble de l’assimilation de la vitamine B12 par l’organisme, des doses plus élevées sont injectées au patient.