Les villes obtiennent de bons résultats dans la lutte contre l'obésité infantile

© Istock

Les premiers résultats de l'évaluation du programme Epode (ensemble prévenons l'obésité des enfants) mettent en évidence une baisse de 9% de la prévalence de l'obésité et du surpoids chez les enfants.

Publicité

Obésité infantile : prévenir l'obésité de l'enfance

Le programme Epode, lancé en 2004 dans dix villes pilotes, rassemble aujourd'hui 226 communes en France, soit quatre millions de personnes. Ce réseau, dont les actions sont conformes aux recommandations du Programme national nutrition santé (PNNS), oeuvre à la prévention du surpoids des enfants par le jeu et la découverte du plaisir. L'objectif est d'inciter les familles à modifier leur comportement alimentaire et à adopter un mode de vie favorable à la santé.

Les premiers résultats du programme ont été présentés à l'occasion du quatrième congrès des villes Epode, qui s'est déroulé le 27 mai dernier à Vitré. L'étude, réalisée entre 2004 et 2009 dans les dix villes pilotes - Asnières, Beauvais, Béziers, Evreux, Meyzieu, Roubaix, Royan, Saint-Jean, Thiers et Vitré - a mesuré chez 24 000 enfants, âgés de 5 à 12 ans, l'évolution de l'indice de masse corporelle (IMC). Les données recueillies font apparaître un recul de 9% de l'obésité et du surpoids.

Publicité
Publicité

Entre 2005 et 2009, la prévalence de ces derniers (pourcentage de personnes concernées au sein d'une population) est ainsi passée, chez les enfants de 5 à 12 ans, de 20,55% à 18,83% (14,38% de surpoids et 4,45% d'obésité). Mais l'étude met aussi en évidence l'existence de certaines disparités sociales. En effet, si la baisse est de 13% dans les zones non couvertes par une zone d'éducation prioritaire (ZEP) - autrement dit les quartiers plutôt favorisés -, elle n'est que de 2% dans les autres quartiers, autrement dit les territoires les plus fragiles sur le plan social.

Ces bons résultats d'ensemble, "d'autant plus prometteurs, lorsque l'on connaît la difficulté de toucher les zones les plus fragiles", s'expliquent, entre autres, par la création d'un réseau de coordination des villes Epode, par l'engagement du politique et des élus locaux, par la mobilisation des acteurs locaux et par les actions menées auprès des familles en vue de prévenir durablement l'obésité. Ainsi, le programme propose des activités ludiques et pédagogiques associant la pratique d'une activité sportive et la découverte d'une alimentation équilibrée. Les responsables d'Epode souhaitent désormais renforcer leurs actions de prévention à destination de la petite enfance, des femmes enceintes, des populations les moins favorisées et développer également la promotion de l'activité physique.

Publié par Hopital.fr le Dimanche 20 Juin 2010 : 02h00