A vélo, le casque est indispensable !

« A vélo, le port du casque c'est pas obligatoire, c'est juste indispensable. » Ce slogan a été choisi par l'Assurance Maladie et l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé afin de renforcer leur campagne de promotion du port du casque.
PUB

Le vélo, pratiqué comme un sport ou comme moyen de transport, est soumis aux dangers de la circulation. Il est donc indispensable de se protéger lors de chaque déplacement, qu'il soit court ou long, en ville ou à la campagne. Comme pour les deux roues motorisées, le casque est « l'accessoire » systématique.

Chaque année, 255 cyclistes sont tués et 6.520 blessés. Lors d'une chute, la tête est la première touchée, plus d'un cas sur trois (38%). Les conséquences sont généralement très sévères avec des séquelles graves, voire fatales. Les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables car ils n'ont pas le réflexe de se protéger la figure avec les bras. On observe ainsi une blessure à la tête dans 55% des cas chez les enfants de 1 à 5 ans et dans 48% des cas chez les 5-10 ans.

PUB
PUB

En France, nous sommes encore très peu nombreux à porter un casque en vélo. Seuls 8% des cyclistes déclarent avoir porter le casque lors de leur dernière sortie. Pourtant, une étude américaine a déjà souligné ses énormes bénéfices : « le casque réduit de 80% la gravité des traumatismes crâniens et de 88% celle des lésions au cerveau. »

Donnons l'exemple aux enfants !

Les enfants nous copient. Ils faut donc leur donner l'exemple. Par ailleurs, habitués petits, ce geste devient plus facilement automatique par la suite. Et enfin, le port du casque est aussi indispensable sur le siège vélo !

Publié le 01 Juillet 2002
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Campagne de prévention des accidents de vélo de l'Assurance maladie et de l'INPES (Institut Nationale de Prévention et d'Education pour la Santé), juin 2002.