Taux de cholestérol : le bilan lipidique

© Istock
Le bilan lipidique constitue un examen biologique complet destiné à évaluer le risque cardiovasculaire d’un individu. En plus du taux de cholestérol total, l’analyse sanguine vise également à calculer le taux de cholestérol LDL et HDL. Explications.
PUB

En quoi consiste le bilan lipidique ?

Pour obtenir une vision globale de la santé cardiovasculaire et du risque athérogène de son patient, le médecin préconise un bilan qui va évaluer la concentration des différents composants lipidiques de l’organisme : - le cholestérol LDL : c'est le cholestérol transporté par des Low-density lipoproteins (LDL) qui vont du foie vers les autres organes. Il est considéré comme du « mauvais cholestérol » ; - le cholestérol HDL : ce type de cholestérol est véhiculé par les High-density lipoproteins (HDL) jusqu’au foie où il est stocké. C’est le « bon » cholestérol ; - le cholestérol total : il s’agit du cholestérol HDL additionné du cholestérol LDL ; - les triglycérides : ce sont les acides gras provenant de la dégradation des sucres et de l’alcool.

PUB
PUB

Bilan lipidique, quand est-il préconisé ?

Si les lipides sont essentiels au fonctionnement normal de l’organisme, ils peuvent s’avérer dangereux lorsqu’ils sont produits en quantité excessive. Pourquoi ? Parce qu’ils vont s’accumuler au sein des structures veineuses et artérielles, formant alors des plaques d’athérome. Il arrive parfois que celles-ci se détachent de leur paroi et migrent via la circulation sanguine jusqu’à obstruer une artère. Pour éviter ce type de pathologie potentiellement grave, les médecins préconisent régulièrement la réalisation d’un bilan lipidique pour leurs patients à risque : personnes âgées, fumeurs, personnes en surpoids, personnes ayant des antécédents familiaux…

Publié le 01 Août 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé