Du sucre dans la galaxie

Publié le 04 Septembre 2012 | Mis à jour le 05 Septembre 2012
Auteurs : Paule Neyrat, Diététicienne
© Istock
PUB

Grâce au super télescope ALMA (le plus grand du monde situé dans le désert d'Atacama au Chili), une équipe de chercheurs danois a détecté du sucre dans l'environnement d'une étoile qui est récemment apparue dans la galaxie.

Il n'est pas en morceaux ou en poudre : c'est une molécule simple composée de deux atomes de carbone, deux d'oxygène et quatre d'hydrogène (je vous fais grâce de la formule) qui s'appelle glycoaldéhyde et qui entre dans la composition du glucose. Lequel glucose est notre glucide de base, le plus simple, celui qui nourrit toutes nos cellules et dont on ne peut se passer.

PUB
PUB

Ce glycoaldéhyde, les chercheurs l'appellent "brique du vivant" car il entre aussi dans la composition du ribose, un autre glucide qui est le pilier de l'ARN, une des molécules qui constitue nos gènes. Du coup, excitation scientifique générale car on peut en déduire que la vie existe ailleurs que sur notre planète.

Cette étoile sucrée se trouve à environ 400 années-lumière de la Terre. Une année-lumière correspond approximativement à 9500 milliards de kilomètres.

Pour mémoire, 25 à 30 g de sucre par jour, c'est la bonne dose qui comprend évidemment celui contenu (caché, fondu) dans les produits et les boissons sucrés.

Paule

http://iopscience.iop.org/2041-8205/757/1/L4

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés