Statines Elisor, Vasten, Lodales, Zocor, Fractal, Lescol, Tahor : des médicaments sûrs

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 05 Juin 2002 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2011 : 08h34

Vous êtes 3 millions de français à prendre des statines (Elisor, Vasten, Lodales, Zocor, Fractal, Lescol, Tahor) pour protéger votre coeur. Or cet été, une statine, la cérivastatine, avait été retirée du marché suite à des accidents graves, parfois mortels. L'AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) vient de publier son rapport : les statines qui sont aujourd'hui disponibles sont des produits sûrs et très efficaces. Voici les réponses aux questions que propose l'AFSSAPS.

PUB

Pourquoi prendre un traitement par statine ?

La relation entre une quantité excessive de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie) et le risque de maladies touchant le cœur et les vaisseaux est désormais établie de façon formelle. Le traitement de l'excès de cholestérol dans le sang repose d'abord sur un régime diététique. Ce n'est qu'après l'échec d'un régime assidu et adapté, que votre médecin envisagera un traitement médicamenteux Les statines sont des médicaments hypocholestérolémiants, c'est-à-dire qu'ils font baisser le taux de cholestérol dans le sang. Il existe d'autres classes d'hypocholestérolémiants : les fibrates, les résines, les huiles de poisson. Cependant, il a été démontré que les hypocholestérolémiants de la classe des statines sont les plus efficaces pour baisser le taux de cholestérol dans le sang. Des études cliniques de grande ampleur faites avec certaines statines ont également prouvé qu'un traitement par ces médicaments, suivi pendant une longue période, réduit significativement le risque d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral ainsi que de décès de cause cardiovasculaire.

Quels sont les principaux effets secondaires des statines ?

La plupart des effets indésirables sont légers et de courte durée. Il s'agit principalement de troubles digestifs, de maux de tête et d'éruptions cutanées. Une fatigue, des insomnies et des manifestations allergiques peuvent également être observées. Plus rarement ont été décrites, des douleurs ou des crampes musculaires et exceptionnellement une atteinte des tendons. Exceptionnellement, les problèmes musculaires peuvent être graves. Certains examens biologiques peuvent également être perturbés, essentiellement des enzymes du foie et des enzymes musculaires : les Créatine Phosphokinases (CPK).

Quels sont plus précisément les signes d'une atteinte musculaire due aux statines ?

Les signes d'atteinte musculaire les plus fréquents sont des douleurs musculaires, une sensibilité anormale et douloureuse des muscles à la palpation, une sensation de fatigue musculaire, ou encore des crampes. Ces symptômes peuvent avoir une intensité très variable et sont en général mineurs. Ils sont parfois diffus ou localisés aux endroits où la masse musculaire est la plus importante : habituellement au niveau des cuisses et des bras. Ils surviennent le plus souvent dans les 3 premiers mois du traitement. Dans des cas exceptionnels, l'atteinte musculaire peut être sévère avec destruction des cellules musculaires, on parle alors d'une rhabdomyolyse. Celle-ci peut se compliquer d'une atteinte du fonctionnement des reins (insuffisance rénale). La rhabdomyolyse apparaît de façon imprévisible et évolue en quelques jours vers des douleurs musculaires intenses. L'évolution dépend alors de la gravité de l'atteinte des reins. Le risque d'atteinte musculaire existe également avec une autre classe de médicaments hypolipidémiants appelés les fibrates.

Que doit-on faire en cas d'apparition de signes musculaires ?

Si vous ressentez des douleurs ou des crampes musculaires, une sensibilité musculaire douloureuse inexpliquée ou une faiblesse musculaire, vous devez contacter rapidement votre médecin traitant car exceptionnellement ces problèmes musculaires peuvent être graves. Votre médecin décidera alors du bilan à faire, des modalités de surveillance du traitement ou de son arrêt s'il le juge nécessaire.

PUB
PUB

Quels sont les signes d'alerte d'une rhabdomyolyse ?

Une rhabdomyolyse se manifeste par des douleurs musculaires particulièrement intenses d'apparition brutale accompagnée d'une difficulté à bouger. Si vous constatez ces symptômes vous devez immédiatement contacter votre médecin. Au niveau biologique, une rhabdomyolyse s'accompagne toujours d'une augmentation importante des CPK.

Que sont les CPK ? Quelle est l'utilité de leur dosage ?

Les CPK, pour Créatine Phosphokinases, sont des enzymes musculaires. Lorsque des cellules musculaires sont détruites, les CPK sont libérées dans la circulation sanguine et leur concentration sanguine est augmentée. En pratique, les CPK s'élèvent dans le sang lors de toute atteinte musculaire : celles liées à la prise de statines, mais aussi à un infarctus du myocarde (muscle cardiaque), un traumatisme musculaire, une maladie musculaire génétique, etc. De même, une activité physique ou sportive intense peut provoquer une augmentation des CPK parfois importante et toujours transitoire.

Certaines personnes ont-elles plus de risque d'avoir un problème musculaire ?

Même si les effets indésirables musculaires des statines sont rares, certaines personnes sont plus susceptibles que d'autres de rencontrer ce type de problème :

  • les sujets atteints personnellement ou ayant un membre de leur famille atteint d'une maladie musculaire génétique,
  • les sujets atteints d'une hypothyroïdie et ne prenant pas de traitement,
  • en cas d'insuffisance rénale,
  • en cas de consommation excessive d'alcool,
  • les sujets âgés de 70 ans et plus surtout s'il existe d'autres facteurs de risque musculaire,
  • les sujets ayant déjà présenté des effets musculaires à la suite d'un traitement hypocholestérolémiant (par une autre statine ou un fibrate).
  • Pour ces patients, le médecin prescrira un contrôle sanguin des CPK avant de commencer un traitement. D'autres situations peuvent augmenter la fréquence de survenue de ces effets indésirables musculaires :
  • prise d'autres médicaments (comme les fibrates) en même temps qu'une statine,
  • prise de doses élevées de statines (80 mg).

Même si les effets indésirables musculaires des statines sont rares, certaines personnes sont plus susceptibles que d'autres de rencontrer ce type de problème.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 05 Juin 2002 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2011 : 08h34
Source : L'AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) : www.afssaps.sante.fr
PUB
PUB
A lire aussi
Statines : LE médicament anti cholestérolPublié le 25/03/2013 - 09h53

Le traitement de l’excès de cholestérol est installé depuis longtemps dans nos habitudes.Plusieurs familles de médicaments sont utilisées pour faire diminuer le taux de cholestérol dans le sang. La famille la plus prescrite aujourd’hui est celle des statines.Que sont ces médicaments si...

Les statines : un progrès majeur dans la prévention des accidents cardio-vasculairesPublié le 17/09/2001 - 00h00

Le retrait de la cérivastatine du marché pharmaceutique a suscité de nombreuses questions de la part des patients traités par cette classe de médicaments hypolipidémiants, les statines. Prescrites depuis 10 ans chez des millions de personnes dans le monde, celles-ci ont démontré leurefficacité dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, dont l'hyperlipidémie est un des facteurs de risque. Si les précautions d'emploi sont évidemment importantes à respecter, comme pour tout médicament actif, il ne faut en aucun cas remettre en cause les progrès thérapeutiques...

Plus d'articles