Ski : quels muscles pour protéger le genou ?
© Istock

De l'importance des ischios

En fait, ce sont les ischios-jambiers à l'arrière de la cuisse qui assument la plus grosse part du travail. Les quadriceps, eux, auraient plutôt tendance à tirer le plateau tibial vers l'avant et à déstabiliser les appuis par le biais de ce que l'on appelle "l'effet fronde".

Publicité
Publicité

Le secret d'un genou solide réside donc dans un renforcement musculaire spécifique des ischios-jambiers à l'arrière de la cuisse.

Leur mise en tension anticipée permet de protéger l'articulation du genou et, en cas de chute, de provoquer le déclenchement précoce des fixations du ski.

Problème : il s'agit d'un groupe musculaire difficile à mobiliser dans le cadre d'une séance de gymnastique ordinaire. Pour remédier à cela, il faut programmer des exercices où l'on plie les genoux, talon sur la fesse, éventuellement contre résistance.

N'hésitez pas à vous renseigner dans votre salle de sport avant d'aller dévaler les pistes.

 
Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Lundi 03 Mars 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 21 Janvier 2016 : 13h05