Si votre taille est plus large que vos hanches, votre risque d’infarctus augmenterait

© Istock

Une étude révèle qu'une taille plus large que les hanches augmenterait les risques d'infarctus. Ce qui confirme que l'obésité abdominale est particulièrement risquée pour le coeur.

PUB

Avez-vous une taille plus large que vos hanches ? Si oui, prenez garde aux risques d'infarctus. En effet, comme le révèle une étude publiée dans le Journal de l'American Heart Association,la différence entre le tour de taille et la largeur des hanches influence le risque cardiovasculaire.

Pour mener à bien cette étude, les scientifiques se sont entouré de 500 000 adultes britanniques, tous âgés entre 40 et 69 ans. Et leur suivisuggère que, plus une personne aura le tour de taille large par rapport à ses hanches, plus le risque de faire une crise cardiaque dans le futur augmente.

PUB
PUB

Sanne Peters, auteur principal de l'étude, explique que ces résultats "soutiennent l'idée qu'avoir proportionnellement plus de graisse autour de l'abdomensemble être plus dangereux qu'avoir plus de graisse viscérale, généralement stockée autour des hanches". Autrement dit, mieux vaut avoir un corps en forme de poire que de pomme.

Une différence homme/femme

Ceci est en partie liéà la transformation du corps que cela provoque. On sait, en effet, que l'obésité abdominale est particulièrement délétère pour des organes comme le coeur, qui fonctionnent moins bien lorsqu'ils sont entourés de tissu graisseux. Cela augmente aussi le risque de dépôts graisseux dans les artères, qui favorisent les infarctus. Pour autant, la graisse viscérale n'est pas non plus sans risque.

Les scientifiques ont également découvert que les sexes ne sont pas égaux face à ce risque. Les hommes doivent davantage prêter attention à leur tour de taille, tandis que les femmes doivent faire attention au rapport taille/hanche. Une découverte quipourrait permettre d'affiner les systèmes d'intervention en fonction du sexe.

il faut également savoir que, selon des statistiques de Santé publique France, 54 % des hommes et 44 % des femmes sont en surpoids ou obèses. A elle seule, l'obésité touche 17 % de la population adulte. Or, être obèse accroît aussi les risques d'hypertension artérielle, de diabète et de certains cancers.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Vendredi 02 Mars 2018 : 13h13
Source : Higher waist and hip measures may add up to greater risk for heart attak among women. Journal of the American Heart Association. 28 février 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés