Santé, minceur, cellulite : mettez-vous au vélo !

© lifestock

Le succès des deux roues se confirme, en piscine, en ville, au club de sport ou en randonnée.

On adopte la bike attitude bonne pour la forme et la santé !

PUB

Le vélo ? C’est l’activité qui fait fureur en France !

Le vélo offre un travail global indispensable pour maintenir forme, santé et ligne !

C’est le seul entraînement qui :

  • agit en profondeur sur la tonicité musculaire,
  • relance le retour veineux,
  • renforce la résistance cardiaque,
  • travaille sur le souffle
  • élimine les graisses...

Idéal lorsqu’on a des problèmes d’articulation, mal au dos, puisqu’il évite tout traumatisme musculaire et articulaire. Du coup, les cours se multiplient autour ce partenaire idéal, à vous d’en choisir le cadre !

Pédalez, éliminez… Dans l’eau !

D’après une étude menée par le phlébologue Philippe Blanchemaison*,

la bicyclette aquatique est plus efficace que le drainage lymphatique manuel. « 80 % de nos veines sont dans les muscles posturaux, trop peu sollicités dans la vie quotidienne. La résistance d’une eau en-dessous de 28°C permet d’agir sur ces muscles et d’avoir une action maximum sur le retour veineux, les jambes lourdes et gonflées. Seule condition : une fois sur la pédale, le talon doit être plus bas que les orteils ! »

En parallèle, la combinaison eau-pédalage, agit sur l’amincissement et la cellulite. L’étude montre une perte moyenne de 1 à 2 centimètres sur les cuisses, en 6 semaines, pour 80 % des femmes testées). Parfait pour retrouver des jambes de gazelles !

En cours collectif avec l’aquabodybikeDepuis quelques mois, l’aquabodybike, propose des séances encore plus intenses qu’un aquabike classique, avec une perte de 500 calories à l’heure !Pour augmenter la fréquence cardiaque et éliminer le maximum de graisse, ce cours s’articule autour d’une dizaine d’exercices à intervalles courts, des up and down et de l’endurance. Comme l’eau soulage immédiatement toute tension et courbatures, les séances sont bien moins fatigantes que sur le bitume !En 45 minutes, à raison de deux séances par semaine, on a vite fait de muscler le bas du corps tout en s’affinant. Les plus, c’est bien évidemment le coach en immersion totale avec son groupe et la musique qui s’enchaîne pour garder la cadence !Version perso avec le Water bikeC’est la version luxe de l’aquabiking ! Un sur-mesure qui fait de nombreux adeptes en ville. Ce système offre un service parfait pour les working girls : une cabine personnalisée rien que pour vous, dans laquelle on lit, on surfe, on mate la télé, et des séances à la carte. Le plus, ce sont les jets hydromassants associés au pédalage qui agissent sur le drainage lymphatique. On voit vite les résulats, à condition d’être assidue et de maintenir en parallèle une hygiène de vie irréprochable.Le moins, c’est le prix (30 € en moyenne la séance), l’absence de coach et l’émulation du groupe…Pédalez indoorAvec une moyenne de 675 calories perdues en 45 minutes, le vélo elliptique reste roi en salle de sport.Si certaines le préfère au vélo outdoor, c’est qu’il propose des dizaines de parcours, personnalisés et adaptés au besoin de chacun : des circuits vallonés pour renforcer le cardio, des longues distances pour l’endurance, un travail complet sur le souffle, la minceur, la rééducation. Le tout, au chaud et totalement à la carte.Les cours collectifs en spinningLes cours de RPM signés Les Mills se font en musique : « La chorégraphie alterne efforts intenses et stades de récupérations, explique Thomas Cerboneschi**, c’est à la portée de tout le monde, puisque chacun règle son vélo selon sa propre force de résistance. » Guidée par le coach, vous apprenez à repérer vos limites pour dépenser le maximum d’énergie (800 calories par cours quand même !) « On y apprend aussi à pédaler, en accompagnant le mouvement en cercle, pour engager tout les muscles de la hanche jusqu’à la pointe des pieds. »Le choix du vélo très fixe vous oblige à solliciter tous les muscles de la taille. Excellent pour le gainage, même si on sort en nage !En individuel avec les nouveaux geekbikeCertains vélos individuels comme le tout nouveau Kettler racer S, sont de vraies machines de guerre, pourvues de systèmes hyper sophistiqués, comme les freins électromagnétiques : « Il m’arrive de préparer des marathoniens uniquement avec le deux roues, commente Sébastien Loew***. En coaching individuel, je démarre toujours avec 10 à 20 minutes d’échauffement sur l’elliptique et de préférence, le matin à jeun pour puiser dans les graisses. »En plus d’un réglage sur mesure, le Kettler se pratique à l’aide de son application www.kettfit.com, pour Smartphone et tablette. Vous avez le choix entre entraînements cardio, spécial brûleur de calories et parcours sur carte (dont le circuit du tour de France !)... Une fois vos exploits réalisés, partagez vos résultats sur les réseaux sociaux, un plus pour se motiver !Roulez au grand air !« Ca me vide la tête et ca me maintient en super forme », confesse fred, qui s’entraîne depuis 6 ans à raison de trois sorties par semaine.À 46 ans, ce père de famille garde la ligne sans un pet de gras « c’est vrai que j’élimine beaucoup ». On démarre avec une petite sortie d’une ou deux heures, sur un terrain peu vallonné. Le but n’est pas d’arriver écarlate et essoufflé, mais au contraire, de travailler son endurance. « Il faut garder le rythme de trois séances par semaine, pour sentir les bienfaits », ajoute Gaspard, autre adepte du deux roues.Le placement avant tout !Le réglage est une étape importante pour reposer le dos et solliciter les bons muscles.La selle se règle en fonction des jambes, qui doivent être tendues sur les pédales.Le guidon lui, doit laisser les bras fléchis.Pour puiser dans les graisses, il faut pédaler en poussant et en tirant, deux mouvements opposés qui brûlent directement les muscles des fessiers et des cuisses. On démarre en endurance, avec une moyenne de 80 tours par minutes. Pour décontracter le fessier et avant d’attaquer une côte, placez-vous en danseuse (debout sur les pédales). Pensez à votre respiration, effectuez régulièrement des inspirations profondes afin de permettre une meilleure ventilation pendant l’effort.L’entraînement fractionné

Appelé aussi Interval training, cet entraînement est idéal pour perdre du poids et brûler beaucoup de calories en peu de temps. Le fractionné alterne efforts intenses et repos.

PUB
PUB
  • On démarre avec une vingtaine de minutes à un rythme moyen pour s ’échauffer, puis on passe aux séries : soit 30 secondes de pédalage intense avec une forte résistance, puis 30 secondes de récupération.
  • On peut augmenter les intervalles de 15 secondes jusqu’à atteindre deux minutes.
  • On répète ce cycle cinq à six fois avant une plage de récupération de 5 à 10 minutes.
  • Enfin, on finit toujours par 10 minutes de pédalages très doux pour redescendre l’activité cardiaque en douceur.
Publié le 24 Mars 2014
Auteur(s) : Côté Santé
Source : "Roulez jeunesse !", un article du Magazine n°84 de Côté Santé, mars 2014.