Le sport : de vrais bénéfices contre le cancer du sein

© Istock

Avant (en prévention), pendant et après un cancer du sein, l’activité physique est particulièrement recommandée aux femmes.

Il est maintenant bien démontré que se bouger régulièrement est un atout pour réduire les risques de développer un cancer du sein. Et les preuves s’accumulent également en prévention des récidives d’un cancer du sein.

Enfin, le sport est aujourd’hui de plus en plus intégré dans les protocoles thérapeutiques car on améliore ainsi le pronostic en augmentant notamment l’efficacité des traitements…

Publicité

Avant : l’activité physique diminue le risque de cancer du sein

Il est aujourd'hui démontré que l'activité physique diminue le risque de cancer du sein de 20% à 40 %.

Le plus important est de lutter contre la sédentarité.

Il n’est pas essentiel de viser très haut, même si plus la pratique sera importante, plus les effets seront augmentés. Ainsi, 30 minutes à 1 heure par jour, 4 à 5 fois par semaine, de marche à bonne allure représentent déjà une activité particulièrement bénéfique.

Publicité
Publicité

Après : le sport prévient les récidives du cancer du sein

Le sport reste tout autant recommandé après un cancer du sein car l’activité physique diminue aussi la mortalité et le risque de récidive du cancer du sein de 30 à 50 %.

Là encore, une activité modérée peut suffire.

L’autre message à retenir est que tout compte car les efforts se cumulent : activité physique d'endurance ou de renforcement, montée des escaliers, ménage, jardinage, etc.

En pratique :

  • 30 minutes à 1 heure par jour, 5 fois par semaine, d’activités modérées : marche lente à modérée, ménage, bricolage, jardinage, pétanque, billard…
  • Ou 20 minutes minimum par jour, 5 fois par semaine, d’une activité plus intense : marche rapide, avec dénivelées, randonnée, jogging, natation, sport collectif…
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 21 Octobre 2013 : 10h54
Mis à jour le Jeudi 29 Octobre 2015 : 14h21
Source : Communiqué de presse de l'Association francophone de l'après cancer du sein (AFACS), janvier 2010. Institut national du Cancer (INCa), fiche repère activité physique et cancer, 30 janvier 2012.