Rhubarbe
Même si on la consomme obligatoirement sucrée, la rhubarbe n'est pas un fruit mais une plante potagère, assez peu cultivée et dont la saison est courte. La rhubarbe miracule les intestins les plus rebelles, c'est son grand intérêt.
Sommaire

Un légume qui se mange sucré

La base d'un pied de rhubarbe doit être bien sèche. Quant aux tiges, il faut qu'elles se cassent bien net de façon à ce que la pellicule ainsi que les filaments qui les recouvrent soient entraînés lors de cette cassure et que du suc y suinte. Il faut ensuite éplucher les tiges de rhubarbe avec un couteau économe, comme les asperges. La saveur de la rhubarbe est assez acide. Elle se consomme le plus habituellement en compote, et exige alors beaucoup de sucre, surtout lorsqu'on redoute l'acidité.Mais la rhubarbe se cuit aussi à l'étuvée, avec un tout petit peu de miel pour l'adoucir. Elle accompagne fort bien une viande blanche, une volaille ou un poisson. Les feuilles de la rhubarbe ne se consomment pas car elles sont toxiques à cause de leur grande richesse en acide oxalique. En revanche, cuites en bouillie, elles font un excellent insecticide tout à fait naturel et écologique dont les jardiniers se servent souvent.

Nutrition

La rhubarbe est la panacée de la constipation à cause de sa richesse en fibres généralement bien tolérées puisque le légume est cuit. Elle est soigneusement à éviter lorsque l'on souffre de coliques néphrétiques car elle est très riche en acide oxalique et suscite la lithiase. Celui-ci contrarie aussi l'absorption du calcium qu'elle contient.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :