Quels traitements contre la douleur de l'arthrose ?

© Fotolia

La douleur constitue le symptôme essentiel d'une arthrose, liée à l'usure de l'articulation. Cette douleur, de type mécanique, s'accompagne d'une raideur de l'articulation qui peut, à la longue, devenir invalidante. Son évaluation précise, notamment par les échelles de douleur, est donc indispensable pour orienter le traitement. Celui-ci passe d'abord par la prise de médicaments antalgiques et anti-inflammatoires. L'infiltration intra-articulaire ou la chirurgie ne sont indiqués qu'en cas d'échec des traitements précédents de l'arthrose. Dans tous les cas, pensez à ménager vos articulations !

Publicité

A quoi est due la douleur de l'arthrose ?

L'arthroseest un rhumatisme lié à l'usure du cartilage articulaire, favorisée par le vieillissement desarticulations.

Environ quatre millions de Français sont concernés par l'arthrose qui touche le plus souvent :

  • la colonne vertébrale,
  • la hanche,
  • le genou,
  • les doigts.

La douleur en est dans la plupart des cas leprincipal symptôme et également le premier à apparaître.

Le cartilage recouvrant les os qui composent une articulation est soumis à des phénomènes d'érosion qui, à l'état normal, sont compensés par des phénomènes de construction. Avec l'âge, cet équilibre n'est plus assuré et si l'érosion devient trop importante, le cartilage articulaire s'abîme et s'use.

Résultat : lorsqu'elles sont sollicitées, les surfaces articulaires glissent mal les unespar rapport aux autres et une douleur apparaît, à la mobilisation de l'articulation. Il s'agit d'une douleur de type « mécanique », c'est-à-dire qu'elle augmente lors d'une activité physique et qu'elle diminue au repos.

Publicité
Publicité

Cette douleur s'accompagne d'un enraidissement de l'articulation, celle-ci devient plus difficile à mobiliser.

Le patient est de plus en plus gêné dans sa vie quotidienne. Une inflammation locale, touchant la synoviale, peut également entraîner une douleur, on parle de « poussée congestive ».

Evaluer la douleur de l'arthrose pour mieux la soulager

Il est très important pour le médecin d'évaluer précisément les caractéristiques de ladouleur, afin d'en trouver la cause.

Cette évaluation lui permettra également de déterminer le traitement à prescrire et d'en suivre les effets.

L'examen clinique est évidemment essentiel car la mobilisation de l'articulation atteinte déclenche une douleur que l'on peut évaluer. Le médecin peut également utiliser des échelles qui permettent de mieux préciser l'intensité de ladouleur.

  • Avec « l'échelle verbale simple », il vous sera demandé de donner une note à la douleur, comprise entre 0 et 3 : 0 correspond à l'absence de douleur et 3 à une douleur très intense.
  • « L'échelle visuelle analogique » fait appel à une réglette qui comporte deux faces : le médecin vous demande d'indiquer avec un curseur l'intensité de la douleur ressentie et il lit au verso de la réglette la valeur indiquée par le curseur, cotée de 0 à 100 ; la douleur est considérée comme modérée en cas de valeur inférieure à 40, importante de 40 à 70 et très intense au-dessus de 70.

L'évaluation par ces échellessert également de référence pour les consultations suivantes.

 
Publié par Dr Sylvie Coulomb le Lundi 04 Décembre 2000 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 08 Octobre 2015 : 15h08
Source : La prise en charge de la douleur dans l'arthrose. FMC du Quotidien du Médecin, N°6561, Oct. 1999. Vaincre l'arthrose. Henry Picard, Du Rocher. Le phénomène de la douleur. Comprendre pour soigner. S. Marchand, Masson, 1998.