Cancer : la douleur est inutile !

Soyons réalistes, le cancer est une cause fréquente de douleur chronique, au même titre que la lombalgie, la migraine ou l'arthrose. La douleur ne doit cependant pas être vécue comme une fatalité. Sachant qu'il existe des traitements efficaces, il faut exprimer sa douleur qu'elle soit aiguë ou continue.
Publicité

La douleur chronique est une réalité qu'il faut exprimer

Il s'agit d'une maladie à part entière qui touche 75 millions d'Européens et 7 millions de Français, soit 15% de la population.

Pour 4,6 millions d'entre eux, la douleur est quasi permanente ou continue.

Publicité
Publicité

Les douleurs chroniques sont principalement générées par :

  • les articulations et l'arthrose (31%),
  • la migraine (15%),
  • la lombalgie (15%),
  • le cancer.

70% des cancers sont douloureux

Rappelons que près de 2 millions de Français sont atteints d'un cancer. Environ 20% d'entre eux présentent des douleurs au moment du diagnostic ou en début de traitement, et entre 60 et 90% à un stade avancé.

Le cancer est donc bien une maladie douloureuse.

Les douleurs sont dues à la tumeur elle-même, aux examens (fibroscopie, biopsie, ponction) et aux traitements anticancéreux (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie) lesquels peuvent générer des effets secondaires.

 
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 03 Avril 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 09 Novembre 2012 : 11h56
Source : European Federation of IASP Chapters, International Association for the Study of Pain, mars 2006.