Polypes intestinaux : fréquents et potentiellement dangereux
Sommaire

Comment savoir si l’on a des polypes ?

  • Le plus souvent, les polypes ne se manifestent par aucun symptôme.

  • Toutefois, la présence de sang dans les selles en est le signe le plus fréquent.

  • Les polypes de grande taille peuvent entraîner des crampes, des douleurs intestinales, une constipation…

  • Certains polypes provoquent également des diarrhées liquides abondantes.

Quant au médecin, il repère les polypes lors du toucher rectal ou d’une coloscopie.

Le dépistage des polypes intestinaux, dont le but est de repérer les petits polypes afin de les enlever et ainsi de diminuer le risque qu’ils ne se développent en cancer, repose sur la réalisation régulière d’une coloscopie.

Dépistage des polypes intestinaux : à quelle fréquence faire les coloscopies ?

Le rythme des coloscopies est à programmer avec son médecin en fonction des facteurs de risque de chacun :

  • Age (plus de 50 ans).
  • Antécédents familiaux.
  • Maladies inflammatoires de l’intestin (colite ulcéreuse, maladie de Crohn).
  • Alimentation riche en graisses et pauvre en fibres.
  • Surpoids.
  • Consommation excessive d’alcool.
  • Tabagisme.
  • Sédentarité.
  • Symptômes : saignements, douleurs abdominales, modification des selles…

Ce dépistage par coloscopie à partir de 50 ans ne doit surtout pas être négligé.

Il permet efficacement de dépister la présence de polypes, lesquels représentent d’importants facteurs de risque de cancer du côlon.

Il faut rappeler que le cancer du côlon est le 3e cancer le plus fréquent, avec 42.000 nouveaux cas chaque année. C’est aussi le 2e cancer le plus meurtrier avec 17.500 décès par an, alors que pourtant, dépisté tôt, deux cancers du côlon sur dix sont guérissables.

Le dépistage organisé du cancer colorectal est proposé à tous les hommes de 50 à 74 ans et repose sur la réalisation d'un test immunologique tous les deux ans (à la recherche de trace de sang dans les selles, témoignant de la présence de polypes, ce qui sera vérifié par la coloscopie).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (InVS), Projection de l’incidence et de la mortalité par cancer en France en 2011, 11 juillet 2011. Vulgaris médical.