Sang dans les selles, un signe de polype intestinal ?

© Istock
La présence de sang dans les selles peut avoir de multiples origines. Ces saignements doivent toujours alerter et amener à consulter un médecin, car ils peuvent soit être bénins, soit être le signe d'un cancer digestif.
Publicité

Quelles sont les principales causes de sang dans les selles ?

Lorsque du sang rouge apparait dans les selles, on recherche en premier lieu la présence d'hémorroïdes qui est la cause la plus fréquente de saignements rectaux. Une lésion anale locale peut aussi provoquer des saignements (fistules ou fissures). La présence de sang peut également être le témoin d'une lésion colique, telle qu'une tumeur cancéreuse ou un polype. Ces derniers provoquent des filets de sang qui sont évacués dans les selles alors que les hémorroïdes entrainent des saignements plutôt en fin de défécation. Enfin, les maladies inflammatoires du tube digestif telles que la maladie de Crohn ou la recto-colite hémorragique peuvent être à l'origine de saignements.

Publicité
Publicité

Que faire lorsqu'on a du sang dans les selles ?

Lorsque des saignements dans les selles apparaissent, il faut consulter un médecin qui va, dans un premier temps, pratiquer un examen local à la recherche d'hémorroïdes ou d'une fissure anale. Il va également faire pratiquer un bilan sanguin, pour s'assurer de l'absence d'anémie et rechercher une maladie inflammatoire. Mais l'examen indispensable est la coloscopie qui va permettre de visualiser d'éventuels polypes ou une lésion cancéreuse, ainsi que de faire une biopsie, voire une ablation des polypes.

Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 24 Mai 2018 : 17h01