Obésité de l'enfant : à dépister avant 6 ans

© Istock

L'obésité de l'enfant est une maladie sérieuse qui s'installe très progressivement, à tel point qu'au début, elle ne se voit pas. La prise de conscience étant souvent trop tardive, il est essentiel de suivre la courbe de corpulence de l'enfant, notamment à la recherche d'un rebond d'adiposité précoce, avant 6 ans.

Publicité

En France, un enfant sur six est touché par l'obésité

En France, un enfant sur six est touché par l'obésité, soit deux fois plus qu'il y a dix ans. Au-delà des problèmes psychologiques qu'elle entraîne, l'obésité de l'enfant peut réduire en moyenne l'espérance de vie de 13 ans. Le risque de pathologies induites est considérablement accru : deux tiers des enfants atteint d'obésité le resteront à l'âge adulte avec un risque de complications cardiovasculaires multiplié par trois, de diabète multiplié par neuf, de problèmes orthopédiques, mais avec aussi un retentissement psychosocial très important

Publicité
Publicité

Au début, l'obésité ne se voit pas...

Le diagnotic de l'obésité infantile est malheureusement souvent tardif, les parents ne prenant pas conscience assez tôt des premières rondeurs, puis du surpoids de leur enfant. On ne devient pas obèse du jour au lendemain. La prise de poids est le plus souvent extrêmement progressive, si bien que la plupart du temps on ne s'en rend pas compte au début. C'est ainsi qu'une obésité débutante passe souvent trop inaperçue aux yeux de l'entourage. Les pédiatres rappellent donc la nécessité d'optimiser le suivi régulier de la courbe de corpulence, dès la petite enfance. Il est important de rappeler que certaines obésités s'installent très tôt, entre 2 et 6 ans. Le tracé de la courbe de corpulence permet de repérer les enfants à risque et notamment la survenue d'un rebond de corpulence trop précoce, c'est-à-dire avant l'âge de 6 ans, contre 6-7 ans normalement.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 02 Janvier 2006 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 06 Septembre 2007 : 02h00
Source : Communiqué de presse de l'Association française de pédiatrie ambulatoire, décembre 2005.