Megan Markle : un accouchement attendu mais à haut risque

Publié le 06 Mai 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Le très attendu Royal Baby du prince Harry et Meghan Markle tarde à pointer le bout de son nez. Si les fans de la famille royale sont impatients, les médecins sont pour leur part de plus en plus inquiets alors que la date du terme est maintenant dépassée depuis une semaine. Les grossesses après 35 ans ne sont, en effet, pas sans risque.
PUB

Meghan Markle, 37 ans, a dépassé son terme depuis une semaine. Si des sources des médias britanniques assurent que la future maman est "incroyablement relaxée" au sujet de cette future naissance, les médecins britanniques sont plus inquiets.

Clive Spence-Jones, obstétricien à l’hôpital Whittington situé à Londres a confié au Daily Mail "Une étude récente a révélé que les femmes de plus de 36 ans devraient envisager le déclenchement de l’accouchement après dépassement du terme, car prolonger la grossesse devient risqué"

Généralement, le corps médical conseille le déclenchement du travail 7 à 10 jours après la date du terme. Toutefois, si la maman et le bébé ne montrent aucun signe de souffrance, il est possible d'attendre deux semaines.

PUB

Un accouchement à la maison à haut risque

Afin de profiter de la venue de leur premier enfant en toute intimité, Meghan Markle et le prince Harry ont décidé d’accueillir leur petit chez eux et non à l’hôpital, renouant ainsi avec la tradition de la famille royale des accouchements à domicile, délaissée par la princesse Diana et Kate Middleton.

PUB

Mais, si le "Royal Baby" ne décide pas à venir tout seul, ses parents seront obligés de revoir leur projet et d'abandonner le plan prévu.

L'obstétricien britannique explique, en effet, "après le déclenchement, il y a davantage de possibilités d'intervention médicale pendant le travail". Un accouchement à domicile est ainsi très déconseillé. Si le bébé joue les retardaires, la future maman qui fait également face aux complications des grossessestardives, va devoir faire une croix sur son accouchement à la maison avec une Doula (une femme qui apporte soutien et accompagnement moral et pratique à une femme enceinte ou un couple durant la grossesse, la naissance, et la période néonatale), et devoir se rendre au Frimley Park Hospital, situé à quelques kilomètres de Windsor, pour que le travail soit déclenché par un médecin avec des traitements dédiées.

Pour le moment - comme ils l'avaient annoncé quelques semaines plus tôt - les futurs parents restent silencieux sur leur projet. Kensington Palace avait prévenu : "Le duc et la duchesse de Sussex sont très reconnaissants des mots de bienveillance qu'ils ont reçus de la part des habitants du Royaume-Uni et du monde entier alors qu'ils se préparent à accueillir leur bébé. Leurs Altesses Royales ont pris la décision personnelle de garder privés les plans autour de l'arrivée de leur enfant. Le duc et la duchesse ont hâte de partager cette nouvelle passionnante avec tout le monde une fois qu'ils auront eu l'occasion de célébrer tout cela en privé en tant que nouvelle famille."

PUB

A lire aussi

Meghan Markle : un accouchement qui coûte cher

Futures et jeunes mamans : votre sommeil agité est normal !

Accouchement à domicile : comment ça se passe ?

Accouchement sans péridurale : comment réduire les douleurs ?

La césarienne, une intervention de plus en plus fréquente

Accouchement : les 12 choses qu'on ne vous dit pas sur l'après

Plus d'articles