Manque de sommeil : quels conseils pour mieux dormir ?

© Istock

Nous dormons mal...

Une personne sur trois déclare aujourd'hui être gênée par des troubles du sommeil, au moins trois nuits par semaine...

Ce seul constat est alarmant, car lemanque de sommeil joue directement sur notre santé quotidienne (fatigue, somnolence, perte de mémoire, irritabilité...).

Mais ce n'est pas tout, le manque de sommeil est aussi un facteur de risque de nombreuses maladies...

Publicité

Quelles sont les conséquences du manque de sommeil ?

Tout d'abord, rappelons que les Français dorment mal :

Avec une personne sur cinq concernée, l’insomnie chronique est fréquente dans la population française. Les troubles du sommeil sont plus importants avec l'âge et les personnes âgées souffrent davantage de réveils nocturnes. Les plus jeunes sont surtout concernés par les troubles de l'endormissement. Globalement, les femmes semblent plus concernées que les hommes.

Les conséquences du manque desommeil sur la vie quotidienne sont nombreuses :

Publicité
Publicité
  • irritabilité, agressivité,
  • fatigue générale,
  • difficultés de concentration, fautes d'inattention,
  • stress,
  • maux de tête,
  • tensions musculaires,
  • troubles digestifs,
  • mais aussi somnolence diurne excessive.

Cette somnolence concerne un Français sur cinq et a des conséquences sévères sur le risque d’endormissement au volant et d'accidents en général.

Le manque de sommeil est aussi un facteur de risque de certaines maladies :

  • affaiblissement du système immunitaire,
  • obésité,
  • diabète,
  • hypertension,
  • dépression...

Vous l'aurez compris, le sommeil est primordial, et en manquer a de vraies répercutions sur notre santé.

En cas d'insomnies sévères ou de troubles du sommeil gênant la vie quotidienne, il est important de consulter son médecin traitant.

Et dans tous les cas, vous trouverez ci-après quelques conseils de base pour mettre toutes les chances de votre côté pour bien dormir.

Evaluez vos besoins de sommeil et repérez les signaux

Si vous dormez peu, c'est peut-être que vous n'avez pas besoin de beaucoup de sommeil.

Il est fondamental de ne se coucher que lorsqu'on a sommeil et pas parce que "c'est l'heure" ou parce "qu'il me faut mes huit heures".

En revanche, si vous bâillez mais résistez vaillamment pour voir la fin d'une émission à la télévision, vous ratez votre heure d'endormissement, et comme le sommeil est organisé en cycles qui se succèdent, vous devrez attendre le prochain train. Il est donc important de se coucher quand on a sommeil.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 23 Janvier 2013 : 00h00
Mis à jour le Mardi 12 Juillet 2016 : 15h37
Source : (1) http://opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=8099  - (2) http://www.invs.sante.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Derniers-numeros-et-archives/Archives/2012/BEH-n-44-45-2012 - (3) Enquête de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV-MGEN 2011)
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :