Manger sans cholestérol

© Istock

Alerte !

Voilà que votre cholestérol vous joue un vilain tour et votre médecin vous a prescrit un régime "sans”.

Comment s'organiser pour faire baisser votre taux de cholestérol, comment cuisiner et quels produits choisir ?

Faut-il mettre toute la famille à ce régime ?

Publicité

Le cholestérol, c'est quoi ?

Une substance grasse produite dans le corps de tous les animaux.

Dans le vôtre, elle est sécrétée par toutes les cellules de votre corps mais surtout par le foie et elle joue un tas de rôles indispensables dans vos métabolismes. Vous fabriquez de 750 à 1200 mg de cholestérol chaque jour.

Dans celui des animaux que vous mangez, le cholestérol se trouve en plus ou moins grande quantité selon les morceaux : plus ils sont gras, plus ils en contiennent. Une alimentation équilibrée vous en apporte de 300 à 700 mg.

Il n'y a pas de cholestérol dans les végétaux, mais dans certains, se trouvent des stérols, qui ont une structure biochimique proche et qui, de ce fait et dans votre intestin, entrent en compétition avec le cholestérol apporté par votre alimentation et le mettent quasiment hors circuit.

Publicité
Publicité

Cholestérol, comment ça fonctionne ?

Normalement, le cholestérol s'équilibre tout seul dans votre organisme car on a un système de régulation qui fait que lorsque l'alimentation en apporte beaucoup, le corps en produit moins.

Le cholestérol, d'où qu'il provienne, est transporté dans votre sang. Mais comme il est gras, il ne peut pas s'y dissoudre et il a besoin de se poser dans un véhicule transporteur.

Il a deux sortes de taxis à sa disposition qui sont des protéines :

  • Les LDL (Low density lipoprotéines) qui le conduisent au boulot : fluidifier la membrane de vos cellules, contribuer à former de la vitamine D et des hormones : œstrogènes, testostérone, cortisol, etc.
  • Et les HDL (High density lipoprotéines) qui emmènent à la poubelle celui qui est en excès. En l'occurrence, la poubelle, c'est le foie qui dégrade le cholestérol superflu en acides biliaires : ils sont ensuite évacués dans la bile au cours de la digestion.

C'est pourquoi on dose, lors d'un bilan sanguin, non seulement le cholestérol total mais aussi et surtout les LDL et les HDL. Plus ces dernières sont élevées, mieux c'est, car ça prouve que le ménage est bien fait.

Mais pour toutes sortes de raisons, tous ces systèmes de régulation peuvent dérailler et c'est alors qu'il faut se soumettre à un régime pauvre en cholestérol qui se situe aux alentours de 300 mg par jour. Ceci parce que ce maudit cholestérol est nocif pour vos artères qu’il se plaît à boucher.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 12 Mai 2014 : 10h41
Mis à jour le Jeudi 05 Mars 2015 : 12h22
Source : Rong Y , Chen L , Zhu T , Song Y , Yu M , Shan Z , et al. Egg consumption and risk of coronary heart disease and stroke: dose-response meta-analysis of prospective cohort studies. BMJ 2013;346:e8539. Jones et al. Modulation de la lipémie et de la cinétique du cholestérol par des esters de stérols végétaux. Journal of lipid research 2000 ; 41 : 697-705. http://www.afssa.fr/TableCIQUAL/index.htm