Manger plus souvent est bon pour le cholestérol

Les personnes ayant des prises alimentaires fréquentes ont des taux plus bas de cholestérol. Vive donc toutes les collations entre les repas !
PUB

Près de 25.000 Britanniques âgés de 45 à 75 ans ont participé à cette étude. Ils ont tous répondu à un questionnaire visant à évaluer la fréquence de leurs repas: nombre de prises alimentaires par jour, en comptabilisant les repas, les collations, les goûters, les biscuits dégustés lors de la pause café, etc. Les concentrations de lipides plasmatiques (cholestérol total, HDH-cholestérol, LDL-cholesrestérol…) ont été analysées et confrontées aux réponses portées dans le questionnaire. Tant chez les hommes que chez les femmes, les taux moyens de cholestérol et de LDL-cholestérol diminuent proportionnellement et de façon continue avec l'augmentation du nombre quotidien des prises alimentaires. Ces concentrations varient de 0,25mmol/litre entre ceux qui mangent plus de six fois par jour et ceux qui ne mangent qu'une à deux fois par jour. Si l'on tient compte des facteurs de risques reconnus pour accroître le cholestérol sanguin, que sont l'âge, l'obésité, le tabagisme, le manque d'activité physique et bien sûr la prise d'aliments très énergétiques, cette différence chute à 0,15mmol/litre.

PUB
PUB

En revanche, manger plus souvent n'a pas d'influence sur d'autres facteurs de risque connus comme le taux de HDL-cholestérol, l'Indice de Masse Corporelle (IMC) ou comme le rapport taille/tour de hanches.

En dehors de toute restriction alimentaire, ces résultats sont en faveur de l'adoption d'un régime équilibré comprenant des collations réparties dans la journée. Ainsi, faire attention à la qualité des aliments que l'on ingère n'est pas suffisant, il faut également veiller à manger régulièrement chaque jour.

Publié le 21 Décembre 2001
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr