Les 5 mauvaises habitudes qui détruisent votre peau

Une peau éclatante et sans défaut… nous sommes nombreuses à en rêver. Et alors que nous appliquons des crèmes dans l’espoir de lui apporter soins et vitalité, nous oublions que certaines de nos habitudes sont très mauvaises pour notre épiderme.
© Istock

Erreur n°1 : le tabac qui ternit le teint 

La peau n’est pas qu’une simple enveloppe protégeant notre organisme. Avec une surface moyenne de 2 m² et un poids allant de 3 à 5 kg, c’est l’organe le plus étendu et lourd de notre corps. Il est vital pour notre santé. En plus d’être la première ligne de défense contre les bactéries et germes, la peau joue un rôle dans la régulation de la température de l’organisme, la perception des sensations, le stockage de l’eau et des nutriments ou encore dans l’élimination des déchets (sueur). 

La peau se constitue de 3 couches : 

  • l’épiderme : partie externe de la peau dont l’épaisseur varie de 1 à 4 mm. Il est constitué d’un tapis cellulaire continu renouvelé en permanence ;
  • le derme : situé sous l’épiderme, il est responsable du maintien, de la résistance et l’élasticité de la peau. Il est constitué de fibres, cellules, nerf, vaisseaux et substances d’architecture ;
  • l’hypoderme : également appelé tissu sous-cutané, il s’interpose entre le revêtement cutané et les plans profonds où se trouvent les muscles, les os et les viscères. Il tient aussi un rôle d’isolant thermique. 

L’équilibre de cette impressionnante structure est mise à mal par une très mauvaise habitude : le tabac. En effet, la nicotine n’est pas que néfaste pour nos poumons. Elle met également en péril notre peau !

Le Syndicat national des Dermatologues et Vénérologues (SNDV) explique "chaque bouffée de fumée de cigarette dégage 200 000 radicaux libres qui vont attaquer les cellules de la peau et entraîner des effets sur le contour des yeux et la peau du visage dans son ensemble : apparition de rides, de cernes, épaississement de la peau et teint grisâtre". Par ailleurs, chaque "goulée" de cette fumée abaisse l’oxygénation périphérique s’abaisse de 10% le temps de sa "respiration".

Tabac : un flux sanguin amoindri

Le vieillissement prématuré et la carnation terne s'expliquent en partie par le dépôt des produits toxiques de la cigarette sur l’épiderme. Toutefois, le tabac agit également en profondeur. Les vasoconstricteurs contenus dans la nicotine rétrécissent les vaisseaux sanguins et réduisent la circulation du sang, limitant ainsi l’apport en oxygène et nutriments à la peau. 

Peau & tabac : une mauvaise cicatrisation 

Le tabac impacte également la cicatrisation de la peau. Dans son livre “La peau, c’est la vie”, la dermatologue Nina Roos explique “les effets du tabac sur la microcirculation sanguine sont responsables de troubles de la cicatrisation, ce qui favorise des cicatrices disgracieuses et augmente le risque infectieux post opératoire”. En raison de ces difficultés de cicatrisation, certains chirurgiens plasiticiens refusent d'opérer les tabagiques.

Peau : la nicotine détruit la vitamine C

La nicotine détruit la vitamine C. Or, cet élément est nécessaire à la synthèse du collagène, protéine qui est présente dans la peau et les muscles. Cette carence diminue l'élasticité de la peau ainsi que, par effet domino, la production de vitamine E qui joue un rôle d’antioxydant pour les membranes. Si consommer des aliments riches en vitamines C et E permet de contrer en partie les effets néfastes sur la peau, arrêter de fumer reste le meilleur moyen d’avoir un joli teint. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Docteur Max Santoul, auteur de "La Beauté dans la peau" aux éditions Cherche Midi.
La rédaction vous recommande sur Amazon :