Le taux de cholestérol HDL peut-il être trop bas ?

© Istock
Le bilan lipidique comprend le dosage du cholestérol total, du cholestérol HDL (bon cholestérol), du cholestérol LDL (mauvais cholestérol) et des triglycérides. Mais quelles sont les normes acceptables pour diminuer le risque de développer une maladie cardio-vasculaire ? Que signifie un taux de cholestérol HDL trop bas ?
Publicité

Bilan lipidique : les normes du bilan sanguin

Un bilan lipidique se réalise à jeun à l'aide d'une simple prise de sang. Il permet de mesurer les différents taux de cholestérol et le taux de triglycérides. Les normes sont les suivantes :

- triglycérides : inférieur à 1.50 g/l

- cholestérol total : inférieur à 2 g/l

- cholestérol HDL (bon cholestérol) : supérieur à 0.45 g/l

Publicité
Publicité

- cholestérol LDL (mauvais cholestérol) : inférieur à 1.6 g/l

Cholestérol HDL : qu'est-ce que cela signifie ?

Le cholestérol HDL est considéré comme bénéfique pour l'organisme. Il permet le nettoyage des artères en éliminant le mauvais cholestérol qui s'est déposé sur la paroi des artères. Un taux trop bas de bon cholestérol favorise le dépôt de cholestérol dans les artères (plaque d'athérome), qui au fil des années vont se boucher et se détériorer. Le risque de migration d'un caillot de sang ou de décollement de la plaque d'athérome vers une artère plus petite est donc important aboutissant soit à :

- un AVC (obstruction d'une artère cérébrale),

- un infarctus du myocarde (obstruction d'une artère coronaire),

- une artérite des membres inférieurs (obstruction d'une artère de la jambe).

L'hypercholestérolémie évolue de façon silencieuse, un bilan lipidique devrait être réalisé tous les 5 ans chez un sujet en bonne santé.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 20 Juin 2018 : 10h30