Le régime méditerranéen bon aussi pour votre intestin

© Adobe Stock

Votre alimentation est surtout composée de fruits et de légumes ? En plus d'être excellente pour la santé cardiovasculaire, cette alimentation caractéristique du régime dit "méditerranéen" serait bonne pour le microbiote intestinal.

PUB

Le régime méditerranéen, tout le monde connaît. Beaucoup de fruits, de légumes, de poissons, de viandes blanches. Mais trop peu de gens l'appliquent encore. Bien souvent par manque d'aliments gourmands. Mais une nouvelle étude pourrait redonner vent à cette diète. Des chercheursdu Wake Forest Baptist Medical Center, aux Etats-Unis, ont montré qu'elle pourrait améliorer le microbiote intestinal. Soit l'ensemble des bactéries utiles à la bonne santé de nos intestins. Pendant deux ans et demi, ils ont analysé des primates en bonne santé, exempts d'infections gastro-intestinales. Certains ont suivi un régime alimentaire occidental (saindoux, beurre, oeuf), les autres une alimentation méditerranéenne (huile et farine de poisson, huile d'olive, farine de haricots noirs et pois chiches, purée de fruits). Après l'euthanasie de ces animaux, des échantillons de selles de 10 singes ont été passés au microscope au hasard.

PUB
PUB

"Le régime alimentaire peut avoir une forte influence sur le microbiote intestinal"

Résultat : les animaux nourris avec le régime méditerranéen avaient de meilleures bactéries dans leurs intestins. "Le régime alimentaire peut avoir une forte influence sur les communautés de microbiote intestinal et appuie la notion que le régime alimentaire peut affecter la composition du microbiote intestinal sans causer de changements dramatiques dans la diversité microbienne globale" ont conclu les scientifiques. Par ailleurs, le microbiote des primates étant proche de celui de l'être humain, "les différences observées dans le microbiote intestinal des primates suggèrent que ce modèle sera utile dans d'autres études visant à comprendre les interactions entre la santé et le régime dédié au microbiome".


Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 27 Avril 2018 : 09h06
Source : Gut Microbiome Composition in Non-human Primates Consuming a Western or Mediterranean Diet, Ravinder Nagpal1, Carol A. Shively2, Susan A. Appt2, Thomas C. Register2, Kristofer T. Michalson2, Mara Z. Vitolins3 and Hariom Yadav1, Front. Nutr., 25 April 2018.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés