Le dentifrice pourrait augmenter le risque d'ostéoporose chez les femmes

Publié le 27 Juin 2019 à 11h46 par Sophie Raffin, journaliste santé
Se brosser les dents, se laver avec un gel douche, mettre une crème de jour... ces gestes "Beauté" quotidiens pourraient mettre nos os en danger. Une étude parue dans la revue scientifique Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, le 25 juin 2019 révèle que le triclosan, un agent chimique utilisé dans certains cosmétiques, serait néfaste pour les os et pourrait augmenter le risque d'ostéoporose chez les femmes.
© Istock

Le triclosan est un agent chimique antibactérien utilisé dans de nombreux produits de soin : dentifrices, savons, crèmes hydratantes. Déjà soupçonné d'être un perturbateur endocrinien, d'augmenter la résistance aux antibiotiques ou encore d'être impliqué dans certaines allergies, le produit est une nouvelle fois mis en cause. Une étude parue dans la revue scientifique Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, met en lumière un lien entre l’agent chimique et la fragilisation des os chez les femmes.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs de l'université de médecine de Hangzhou (Chine) ont étudié les données des analyses d'échantillons d'urine de 1 848 patientes américaines, enregistrées dans les registres du National Health and Nutrition Examination Survey (2005-2010). Ils ont découvert que les femmes qui ont un taux élevé de triclosan dans leurs urines avaient les os plus fragiles et un risque plus important de développer une ostéoporose.

Yingjun Li, auteur principal de l'étude, explique "Nous avons constaté que des concentrations plus élevées de triclosan dans l'urine étaient associées à une densité osseuse plus faible dans le fémur et la colonne lombaire et augmentaient le risque d'ostéoporose chez les femmes américaines, en particulier les femmes ménopausées",

Toutefois les scientifiques reconnaissent que des travaux supplémentaires vont devoir être menés "Les données étaient plus probantes chez les femmes ménopausées que chez les femmes pré-ménopausées. De futures études sont nécessaires pour valider ces découvertes".

Qu'est-ce que l'ostéoporose ?

L'ostéoporose est une maladie qui entraîne une diminution et une fragilisation de la masse osseuse. Le risque de fractures augmente fortement car les os sont moins résistants (fractures du col du fémur, du poignet, des vertèbres...). Un faible traumatisme suffit pour que le malade se blesse. Cette pathologie se déclare le plus souvent après 50 ans.

Tout au long de la vie, les os se renouvellent grâce à deux types de cellule :

  • les ostéoclastes qui détruisent l'ancien os : c'est la résorption osseuse ;
  • les ostéoblastes qui fabriquent le nouvel os : c'est la formation osseuse.    

Le pic de masse osseuse est atteint vers l'âge de 20 ans. Mais à partir de 40/45 ans, ce capital diminue. Les femmes en raison de la ménopause (et la perte des œstrogènes) sont plus prédisposées à souffrir de l’ostéoporose. Par ailleurs, il y a d'autant plus de risque de développer la maladie sur le capital osseux de départ était insuffisant.